ActualitésPologne : Grogne des éleveurs en raison d’un projet d’interdiction de l’élevage d’animaux à fourrure

Actualités

17 Sep

Pologne : Grogne des éleveurs en raison d’un projet d’interdiction de l’élevage d’animaux à fourrure

Varsovie- La Pologne se penche actuellement sur l’examen d’un projet de loi en faveur de la protection animale qui interdirait l’élevage des animaux à fourrure, un texte qui a suscité la colère des éleveurs.

La loi prévoit une interdiction totale de ces élevages, tandis que l’utilisation des animaux pour le divertissement y compris dans les cirques est également visée.

La législation envisage aussi des restrictions sur l’abattage rituel des animaux et donnerait plus de pouvoir aux groupes de défense des animaux.

Mercredi, des éleveurs ont protesté au premier jour d’examen du texte, lors d’une manifestation tenue dans la capitale devant le siège du parti conservateur au pouvoir (PiS), et devant le Parlement.

Les éleveurs disent comprendre la nécessité d’améliorer le bien-être animal, mais dénoncent l’interdiction totale de leur activité.

« Nous sommes pour la protection animale, nous voulons améliorer leur bien-être mais il faut en discuter, il doit s’agir d’un consensus social et non d’une loi stricte », a dit Jacek Zarzecki, de l’association polonaise des éleveurs d’animaux à fourrure.

Les opposants à l’interdiction soutiennent qu’elle a été proposée pour des raisons purement idéologiques et craignent que de nombreuses exploitations ne fassent faillite, car le secteur de la fourrure emploie environ 50 000 personnes.

En défendant le projet de loi, le porte-parole du PiS, Radoslaw Fogiel a déclaré qu’il introduirait un traitement plus humain des animaux, tandis que l’industrie de la fourrure «a eu amplement le temps de se préparer aux changements à venir.»

Beaucoup de visons mais aussi des renards et même des ratons laveur sont élevés pour leur fourrure en Pologne, un des plus grands producteurs et exportateurs dans le monde.

Voir Aussi