ActualitésPologne: lancement d’un programme de construction d’infrastructures écologiques, éducatives et…

Actualités

cop24_logo
17 Avr

Pologne: lancement d’un programme de construction d’infrastructures écologiques, éducatives et culturelles dans la ville de Katowice

Varsovie – Pologne : Le ministère polonais de l’Environnement a annoncé, lundi, le lancement d’un programme de construction d’infrastructures écologiques, éducatives, culturelles et d’information dans la ville de Katowice, en préparation de la tenue, en décembre prochain dans la capitale de la Haute-Silésie, de la Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 24).

Le projet vise, selon la source, à promouvoir le sommet sur le climat au niveau régional, à impliquer la société, tant aux niveaux local que national, dans la préparation matérielle et morale de cet important événement mondial et à unifier les positions environnementales.

« Les nouvelles structures sont utilisables dans les activités éducatives et de la sensibilisation interactive. Elles fournissent une information riche et diverse sur l’environnement dans le monde et en Pologne et sur la manière de l’utilisation rationnelle des ressources naturelles pour la durabilité de l’environnement », a ajouté la même source, notant que le ministère concerné distribuera des « certificats d’amitié de l’environnement » à chacun des participants aux manifestations de la ville.

Le but de la mise en place de ces structures éducatives consiste également à encourager la population à prendre soin de l’environnement et à participer « de manière efficace et responsable » à la COP 24 (3 au 14 décembre) qui réunira près de 40.000 personnes entre officiels et représentants de la société civile.

Voici, en outre, le bulletin de l’écologie de l’Europe Orientale pour la journée du mardi 17 avril 2018

Turquie :

Avec la baisse des coûts de production, l’électricité issue des énergies renouvelables (solaire et éolienne) sera bientôt «systématiquement moins chère» que celle issue des combustibles fossiles, selon un rapport de l’agence mondiale des énergies renouvelables (IRENA).

Le coût de la production d’énergie renouvelable a régulièrement baissé depuis 2010, avec des panneaux solaires et éoliens en tête et, dans certains cas, les prix ont baissé de 73% au cours de cette période, selon ce rapport dont le contenu a été présenté, la semaine écoulée, lors d’un forum énergétique à Istanbul.

Les baisses de prix les plus importantes sont dues au coût de production d’électricité à partir de panneaux solaires, ce qui signifie qu’une telle énergie peut désormais être ajoutée à un coût beaucoup plus compétitif, a indiqué en substance Adnan Amin, directeur général de l’IRENA.

D’ici 2020, la plupart des technologies éoliennes et solaires actuellement commercialisées auront le même prix que les carburants fossiles, voire même seront inférieurs, ce qui constituera particulièrement une bonne nouvelle pour des régions d’Afrique, d’Asie et d’autres parties du monde qui ne sont pas connectées aux réseaux électriques et n’ont pas accès à l’énergie moderne

Des prix moins élevés pour une technologie améliorée, combinés à de nouveaux arrangements financiers pour aider à la mettre en place, devraient permettre à des communautés plus déconnectées d’avoir accès à l’énergie propre.

La baisse du coût de l’énergie solaire et la baisse attendue du stockage (coûts de l’énergie renouvelable) fournissent une impulsion majeure à la fourniture d’électricité et de services connexes aux communautés sans accès à l’énergie.

Autriche:

Un projet de ville intelligente et écologique a démarré en 2013 à Aspern, localité située sur le Danube à la périphérie de Vienne (8 km à l’est). Rattachée au 22ème arrondissement de la capitale autrichienne, Aspern, qui devrait être totalement livrée avant la fin de cette année, aura vocation à inspirer ses consœurs européennes.

Ce projet de ville futuriste est le fruit d’un partenariat entre différents acteurs, notamment Siemens Wien Energie GmbH, Wiener Netze GmbH, Vienna Business Agency et Wien 3420 Holding GmbH.

Démarré le 1er octobre 2013, ASCR, pour Aspern Smart City Research, réuni autour d’un même but une centaine de spécialistes venus de différents secteurs scientifiques. La future cité se situe sur la zone de l’ancien Aspern Airport, sur près de 240 hectares de superficie.

En 2029, Aspern espère accueillir près de 20.000 personnes qui pourront évoluer ou vivre sur le campus, que cela soit dans les bâtiments résidentiels dont ceux réservés aux étudiants ou professionnels. Le site sera bardé de capteurs, panneaux photovoltaïques, panneaux hybrides, pompes à chaleur. Tout un dispositif qui fera d’Aspern une cité écologique, alliant confort de vie et solutions à la pointe en matière de gestion de l’énergie

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Grèce :

Les sapeurs pompiers, pas moins de 90 agents, ont poursuivi lundi leur lutte contre un incendie d’ampleur dans le département d’Ilia à l’ouest du Péloponnèse, mobilisant 36 camions, quatre Canadair et un hélicoptère.

L’incendie provoqué dimanche par la canicule qui sévit actuellement en Grèce, n’a pas fait de victimes, occasionnant, cependant, la destruction de vastes superficies d’olivier.

L’été dernier, la Grèce, frappée par plusieurs canicules et des mois de sécheresse, a été confrontée à une multitude d’incendies de forêts. Ces derniers ont ravagé des dizaines de milliers d’hectares de forêts, brûlé des dizaines de maisons et fait de nombreux morts, dont des pompiers.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Russie :

Le ministère russe des Ressources naturelles et de l’Environnement a annoncé le décès, le 12 avril à l’âge de 82 ans, de l’un des experts reconnus en matière de préservation de l’environnement, Gennady Igorovitch Danilov.

Le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement a déclaré dans un communiqué que la perte de ce combattant dans l’environnement est une grande perte pour la Russie.

Ce dernier avait contribué à la préservation des zones naturelles uniques dans le nord de la Russie, indique le ministère, notant l’important rôle qu’il avait joué dans plusieurs missions de recherche dans les îles de l’archipel Arctique et sa participation à la création de la réserve naturelle fédérale Franz Josef Land, le parc national russe de l’Arctique.

Le spécialiste russe a consacré sa vie à l’environnement par son action de développement du système d’aires protégées dans la région arctique en vue de protéger son écologie et de sauvegarder le patrimoine naturel.

Voir Aussi