ActualitésLe Premier ministre polonais dément que le gouvernement ait élaboré un plan de privatisation des…

Actualités

Forêt- ecology
20 Juil

Le Premier ministre polonais dément que le gouvernement ait élaboré un plan de privatisation des forêts

Varsovie – Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a démenti jeudi que le gouvernement ait élaboré un plan de privatisation des forêts domaniales.

Il a expliqué, dans un communiqué que le gouvernement « n’a pas l’intention, à l’heure actuelle ou à l’avenir, de procéder à la privatisation des forêts domaniales » soulignant que l’une des priorités du gouvernement est de préserver ce patrimoine naturel comme un élément clé de la stratégie de protection de l’environnement et de la valorisation des ressources naturelles.

« Le gouvernement polonais, dirigé par le parti au pouvoir et contrairement aux gouvernements précédents, n’a absolument pas l’intention de privatiser les forêts domaniales, et combat toute intention d’agir de la sorte », a-t-il dit.

Il a ajouté que le gouvernement qui respecte la réglementation de ce domaine vital, ne compte pas introduire des projets de loi autorisant la privatisation ou l’exploitation des forêts dans un cadre qui ne tient pas compte de l’environnement.

Il a fait savoir dans ce contexte que l’État a décidé de récupérer toutes les forêts qui ont été privatisées par le passé, lancer des poursuites judiciaires contre toute personne ou établissement ayant contribué à la vente des forêts appartenant à l’État et procéder à une évaluation complète des projets structurants dans le domaine forestier .

Voici le Bulletin de l’écologie de l’Europe orientale:

Slovaquie :

Des chercheurs de l’Institut des Polymères de l’Académie Slovaque des Sciences sont impliqués dans le projet NANO2DAY qui vient de débuter dans le cadre du programme Horizon 2020.

Le projet NANO2DAY, lancé dans le cadre du programme Horizon H2020, est coordonné par l’Université de Riga en Lettonie.

Onze équipes de chercheurs participent à ce projet dont le nom complet est  »Multifunctional polymer composites doped with novel 2D nanoparticles for advanced applications ».

La Slovaquie participe à ce projet grâce à l’implication d’une équipe de chercheurs du Département des matériaux composites de l’Institut des Polymères de l’Académie Slovaque des Sciences.

L’objectif de ce projet qui se prolonge jusqu’en 2022, est de développer de nouveaux matériaux composites multifonctionnels possédant des propriétés électriques et mécaniques particulières, en incorporant des nanoparticules MXenes (nouvelle catégorie de nanoparticules 2D) dans des matrices de polymères.

Russie:

Un rapport conjoint de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), du WWF (Fonds mondial pour la nature) et du Fond international pour la protection des animaux (IFAW), publié en 2016 a passé en revue le travail d’un groupe indépendant de scientifiques conduit par l’UICN, qui conseille Sakhalin Energy, l’une des plus importantes entreprises russes opérant dans les eaux de l’Extrême orient russe, dans le cadre d’un accord sur la protection des baleines grises occidentales classées en danger critique dans la liste rouge de l’UICN des espèces menacées.

Le rapport note qu’au cours des 12 dernières années, Sakhalin Energy a fait des efforts importants pour limiter l’impact de ses opérations sur les baleines et le fragile environnement de cette zone, indiquant que pendant cette période, la population de baleines grises occidentales a augmenté de 3-4 % tous les ans, passant de 115 animaux estimés en 2004 à 174 en 2015.

Cependant, le rapport signale également que l’approfondissement de la coopération et de l’implication de toutes les entreprises et industries de la région y compris les entreprises pétrolières et gazières et les entreprises de pêche, est essentiel pour garantir des bonnes pratiques et la protection à long terme des animaux.

 »L’augmentation annuelle du nombre de baleines de Sakhalin est encourageante, cependant leur redressement sur le long terme dépendra du ralliement d’un nombre plus important d’entreprises dans la région », affirme Doug Nowacek, spécialiste renommé du comportement des baleines et membre du Groupe consultatif sur la baleine grise occidentale.

Avant d’ajouter que  »Sakhalin Energy a démontré qu’il est possible, pour les entreprises, d’atténuer leurs impacts et de continuer à opérer efficacement. Mais d’autres entreprises à Sakhalin doivent encore prendre des mesures similaires pour lutter contre le problème des impacts cumulatifs de l’industrie sur le milieu marin ».

Le rapport, intitulé Stories of influence, montre l’importance des répercussions positives générées par ce groupe pour les entreprises et la conservation. Il se base sur des interviews réalisées avec plus de 20 experts et parties prenantes engagés dans le processus. Au cours des 12 dernières années, le groupe a publié plus de 539 recommandations à destination de Sakhalin Energy et d’autres parties, dont 90 % ont été mises en œuvre ou remplacées par des conseils ultérieurs. Le processus incluait des bailleurs de fonds et des responsables gouvernementaux, ainsi que des ONG agissant au titre d’observateurs.

Parmi les réalisations notables, le rapport cite la décision par Sakhalin Energy de modifier le tracé de son pipeline afin de minimiser les perturbations et l’impact sur les aires d’alimentation des baleines. Le groupe a mobilisé une recherche scientifique innovante, notamment un programme de marquage par satellite ayant permis de documenter la plus grande migration entamée par un mammifère, un voyage de 10 880 kilomètres partant de Sakhalin jusqu’aux aires de mise bas d’été, dans la péninsule de Basse-Californie du Mexique. En outre, le travail du groupe a également permis de mettre en place pour les entreprises l’un des plans les plus complets de suivi et d’atténuation pour les études sismiques, aujourd’hui considéré comme le guide mondial de l’industrie.

==

Grèce:

La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé jeudi la signature d’un accord de prêt de 24 millions d’euros avec le groupe grec Terna Energy pour contribuer au financement de la conception, de la construction et de l’exploitation de deux parcs éoliens installés sur le Mont Vermion ou les ressources éoliennes sont excellentes.

Le projet porte sur la conception, la construction et l’exploitation de deux nouveaux parcs éoliens, d’une puissance installée cumulée de 44,8 MW.

Voir Aussi