ActualitésLa présidence du Maroc de la COP22 a permis de mettre au devant de la scène internationale la…

Actualités

Mezouar-M2
06 Oct

La présidence du Maroc de la COP22 a permis de mettre au devant de la scène internationale la question de l’adaptation aux changements climatiques (M. Mezouar)

 

Benguerir – La présidence du Maroc de la 22è Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP22) a permis de mettre au devant de la scène internationale la question de l’adaptation aux changements climatiques, a affirmé vendredi, à Benguerir, le président de la COP22, Salaheddine Mezouar.

M. Mezouar qui intervenait à la cérémonie d’ouverture de la 2è Conférence internationale sur l’adaptation aux changements climatiques initiée sous le thème « Mesures d’adaptation pour l’eau et l’agriculture », a relevé que les pays en voie de développement et les pays les plus vulnérables (pays insulaires en particulier) se souviendront toujours que le Maroc a mis la question de l’adaptation aux changements climatiques parmi les priorités et au cœur de la COP22.

« En matière de lutte contre les changements climatiques, la communauté internationale est sur la bonne voie et le combat est sur le bon chemin », a-t-il assuré lors de cette rencontre organisée les 06 et 07 octobre à l’Université Mohammed VI polytechnique.

M. Mezouar a émis le souhait que cette conférence, la dernière étape avant la COP23, sera couronnée de recommandations pratiques, qui seront présentées à la COP23 prévue à Bonn en Allemagne.

Le secrétaire générale du secrétariat d’Etat chargé du développement durable, Mohamed Benyahia, a pour sa part, noté que les pays du Nord considéraient l’adaptation aux changements climatiques comme une question locale et nationale.

Mais depuis l’Accord de Paris, a-t-il fait remarquer, les pays en voie de développement notamment africains en ont fait une question vitale et globale.

« C’est une victoire sur le plan de la négociation pour les pays du Sud », a-t-il renchérit.

Les deux sujets choisis pour cette conférence à savoir, l’Eau et l’agriculture autrement dit la sécurité hydrique et la sécurité alimentaire, sont au cœur des questions d’adaptation aux changements climatiques, a-t-il noté.

M. Benyahia a fait savoir que le Maroc est en train de préparer un plan d’adaptation aux changements climatiques décliné à travers les différentes régions du Royaume.

Organisée par le comité scientifique de la COP22, cette conférence sur « les Mesures d’adaptation pour l’eau et l’agriculture » travaille sur l’élaboration d’indicateurs transposables pour mesurer et suivre les projets liés à l’adaptation et plus spécifiquement pour les domaines de l’eau et de l’agriculture où le Maroc dispose d’une expérience importante.

Pendant deux jours, la conférence qui sera articulée autour d’une série de panels techniques, réunit des experts nationaux et internationaux, des organisations internationales et des groupes de réflexion, des représentants de fonds spécialisés dans le climat, les banques multilatérales de développement, des institutions financières nationales alignant le secteur financier sur le développement durable, des acteurs du secteur de l’eau et de l’agriculture au niveau national et africain, ainsi que des chercheurs, des étudiants et des représentants des collectivités territoriales et de la société civile.

Organisée grâce au soutien de CDG Capital et l’agence de coopération internationale allemande pour le développement (la GIZ), cette conférence offre également aux participants l’occasion de visiter sur place plusieurs projets innovants de gestion de l’eau et d’agriculture durable.

Voir Aussi