ActualitésLa Norvège envisagerait de réduire sa production de pétrole

Actualités

production de pétrole
07 Avr

La Norvège envisagerait de réduire sa production de pétrole

Oslo, La Norvège, plus grand producteur de pétrole et de gaz d’Europe occidentale, a déclaré samedi qu’elle envisagerait de réduire sa production de pétrole si un accord mondial visant à limiter l’offre était conclu par les plus grands producteurs du monde.

L’OPEP et ses alliés travaillent sur un accord pour une réduction de la production de pétrole équivalente à environ 10% de l’approvisionnement mondial, ce à quoi les États membres s’attendent sera un effort mondial sans précédent, y compris aux États-Unis.

Washington n’a cependant pas encore pris l’engagement de se joindre à l’effort.

Les prix du pétrole ont perdu les deux tiers de leur valeur au premier trimestre de l’année, frappés par une baisse de la demande due aux blocages causés par la crise du coronavirus et après que la Russie et l’Arabie saoudite ne se soient pas entendues sur de nouvelles réductions de production.

Le prix du pétrole de la mer du Nord a touché un creux de 18 ans à 21,65 $ le baril le 30 mars. Il est depuis remonté à plus de 30 $ le baril dans l’espoir d’un nouvel accord mondial sur la production de pétrole.

« Si un large groupe de producteurs accepte de réduire considérablement la production, la Norvège envisagera une réduction unilatérale si elle soutient notre gestion des ressources et notre économie », a déclaré la ministre norvégienne du Pétrole et de l’Énergie Tina Bru.
Elle a déclaré que la Norvège avait engagé un dialogue avec d’autres pays producteurs de pétrole, sans préciser la taille potentielle de la réduction de la production.

La Norvège, qui satisfait environ 2% de la demande mondiale de pétrole, n’est pas membre de l’OPEP. Elle a réduit sa production de pétrole à plusieurs reprises auparavant, notamment en 1990, 1998 et en 2002, toujours en tandem avec d’autres producteurs lorsque les prix baissaient.

Au cours du premier semestre de 2002, la Norvège a réduit sa production d’environ 150 000 b / j après que les prix du pétrole sont tombés à moins de 20 dollars le baril à la suite des attaques aux États-Unis le 11 septembre 2001.

La production norvégienne de pétrole brut s’est élevée à 1,75 million de barils par jour (b / j) en février, en hausse de 26% par rapport à il y a un an grâce à la montée en puissance du géant pétrolier Johan Sverdrup, contrôlé par l’État, d’Equinor.

Equinor a déclaré le 30 mars qu’elle s’attendait à ce que Sverdrup, le plus grand champ pétrolier d’Europe occidentale, atteigne une production quotidienne de 470 000 b / j début mai, contre environ 350 000 b / j fin 2019.

La production de pétrole brut de la Norvège a culminé en 2001 avant de diminuer quelque peu. Elle a augmenté à nouveau depuis 2014, la majeure partie de son pétrole étant exportée vers la Grande-Bretagne et d’autres pays européens.

Outre Equinor, les autres sociétés produisant du pétrole au large de la Norvège incluent Aker BP, ConocoPhillips, Lundin Energy, la filiale d’Eni Vaar Energi, Shell, Total, OKEA et DNO.

Voir Aussi