ActualitésQuatorze pays des Caraïbes et de l’Amérique Central mettent en place des interdictions des…

Actualités

26 Sep

Quatorze pays des Caraïbes et de l’Amérique Central mettent en place des interdictions des matières plastiques

Mexico- Quelque quatorze pays des Caraïbes et de l’Amérique Central ont mis en place des interdictions des matières plastiques et la mousse de polystyrène, alors que la lutte contre le plastique à usage unique a pris de l’ampleur au cours des dernières années, a souligné le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) dans rapport publié par la presse locale.

Une carte d’étude du PNUE sur les progrès réalisés par la région d’Amérique centrale et des Caraïbes, en matière d’interdiction des plastiques et des styrofoams, montre que 14 pays ont mis en place des dispositions juridique d’interdiction de ces produits nuisibles à l’environnement à savoir le Mexique, Antigua et Barbuda, Aruba, Colombie, France, Guyana, Haïti, Panama, Porto Rico, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Turks et Caicos, Îles Vierges des États-Unis, Guatemala et le Honduras.

Les rédacteurs du rapport soulignent toutefois, que l’adoption d’une législation ne suffit pas si elle n’est pas appliquée comme c’est le cas en Haïti où l’interdiction, entrée en vigueur en 2013, n’a pas abouti à une application effective de la loi.

Plus de 8 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans chaque année – l’équivalent d’une benne à ordure de plastique déversée chaque minute

L’ONU Environnement a lancé aujourd’hui une campagne mondiale visant l’élimination de deux sources majeures de déchets marins : les micro-plastiques présents dans les cosmétiques et l’utilisation excessive de plastique à usage unique à l’horizon 2022.

Par ailleurs, Voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Nord pour la journée de mercredi 26 septembre 2018.

Canada: Un total de six tornades ont soufflé sur la grande région d’Ottawa et de Gatineau, vendredi dernier, a révélé Environnement Canada mardi. En plus de la tornade de force EF-3, avec ses vents estimés à 230 kilomètres/heure, qui ont causé le plus de dégâts, cinq autres manifestations météorologiques violentes ont été recensées dans la région par l’équipe d’enquête d’Environnement et Changement climatique Canada.

Selon le sommaire météorologique publié mardi, un orage violent aurait produit une rafale descendante à Calabogie, vers 16 h 15 vendredi. Une tornade de force EF-1, avec des rafales à 175 kilomètres/heure, s’est ensuite formée sur Calabogie et s’est déplacée jusqu’à White Lake. Ce même orage violent serait à l’origine de la tornade EF-3 qui s’est abattue sur Gatineau et Ottawa.

Trois autres tornades de puissance EF-1 ont sévi dans les environs, sur le territoire québécois, touchant les secteurs Val-des-Bois, le réservoir Baskatong et un endroit boisé au nord d’Otter Lake.

Du côté ontarien, les experts ont observé les traces d’une tornade de force EF-2, avec des vents de 220 kilomètres/heure, qui se serait formée vers 18 h à Ottawa et se serait déplacée entre les secteurs Arlington Woods et Greenboro.

Les météorologues ont tiré ces conclusions à partir d’analyses d’images satellitaires et de dommages observés sur les lieux. L’agence fédérale précise que ce rapport n’est « ni complet ni final ». Des experts de l’Université Western sont aussi impliqués dans l’enquête.

Voir Aussi