ActualitésIndonésie: 200 millions de dollars pour le traitement des déchets à Java occidental

Actualités

epa07268999 A general view of a polluted bank of the Citarum River in Bandung, West Java Province, Indonesia, 08 January 2019. According to reports, Citarum is one of the most polluted rivers in the world, with tons of plastic waste and wastewater, mostly from hundreds of textile factories, disposed directly into the river every day.  EPA-EFE/IQBAL KUSUMADIREZA
05 Mar

Indonésie: 200 millions de dollars pour le traitement des déchets à Java occidental

Jakarta- La Société britannique de recyclage « Plastic Energy » envisage d’engager des investissements de 200 millions de dollars pour le traitement des déchets au niveau de l’île indonésienne Java Occidental, relève mardi la presse locale.

S’exprimant à cette occasion, le gouverneur de la province indonésienne, Ridwan Kamil a fait savoir que les opérations de recyclage envisagées devraient convertir les déchets plastiques en carburant, en harmonie avec la vision de l’île indonésienne pour faire face au phénomène de la pollution.

Il a par la même occasion précisé que la première usine de traitement de déchets sera basée au niveau de la ville indonésienne de Bogor, qui se veut, selon lui, la mieux adaptée pour ces nouvelles installations.

De son côté, le maire de Bogor, Bima Arya, a souligné que la ville indonésienne produit quelque 600 tonnes de déchets solides par jour, dont 13% sont en plastique, précisant que l’administration indonésienne, qui a réussi à réduire de 40 tonnes les volumes produits, envisage également un recyclage de l’intégralité des déchets.

« Située à seulement 60 km de Jakarta, la ville indonésienne est prête à accueillir l’une des premières usines de traitement de déchets en Indonésie », a-t-affirmé, précisant que l’utilisation du plastique à usage unique a été déjà interdite à Bogor.

Quant au responsable de la communication et des relations externes de « Plastic Energy » en Indonésie, il a annoncé que la société envisage de construire cinq usines de traitement et de valorisation des déchets à Java Occidental.

Chaque usine devrait traiter 70 tonnes de déchets plastiques de qualité inférieure par jour, tels que des sacs et des emballages en plastique pour les convertir en carburants.

Pour chaque tonne de déchets plastiques, l’usine pourrait produire 860 litres de carburants, dont 80% de diesel et 20% de naphta, un liquide transparent, issu de la distillation du pétrole.

Voir Aussi