ActualitésRencontre à Madrid sur le Fonds bleu pour le bassin du Congo avec la participation du Maroc

Actualités

Madrid
03 Déc

Rencontre à Madrid sur le Fonds bleu pour le bassin du Congo avec la participation du Maroc

— Envoyés spéciaux —

Madrid – Le ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rebbah, a pris part, mardi à Madrid, à une rencontre sur le Fonds bleu pour le bassin du Congo, tenue en marge de la 25è Conférence des parties de la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP25) qui se tient du 02 au 13 décembre dans la capitale espagnole.

Cette rencontre, présidée par M. Denis Sassou N’Guesso, président de la République du Congo, a été marquée par la participation de ministres africains de l’environnement, de présidents d’institutions africaines, ainsi que de représentants d’organisations internationales.

A cette occasion, des exposés ont été présentés sur les défis auxquels sont confrontés les pays du Bassin du Congo, notamment ceux environnementaux et climatiques, ainsi que les projets d’investissement pour faire face à ces défis.

S’exprimant à cette occasion, le président Sassou N’Guesso a rappelé les étapes de création du Fonds bleu pour le bassin du Congo, lancé lors du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains tenu en novembre 2016 à Marrakech en marge de la COP22.

Dans ce contexte, le président de la République du Congo a exprimé sa satisfaction des premiers résultats de l’étude, qui est dans sa dernière phase, afin de définir la nature du Fonds bleu et son programme d’investissement, précisant, à ce sujet, que 190 projets ont été sélectionnés pour un budget global de 6 milliards de dollars.

Les participants à cette rencontre ont loué l’Initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de création des trois commissions sur le climat, lancées lors du Sommet de l’Action pour le climat en marge de la COP22: la Commission du Bassin du Congo, la Commission du Sahel et la Commission des Etats insulaires.

A rappeler que le Royaume du Maroc poursuit l’accompagnement du processus de mise en oeuvre desdites commissions, tout en mettant à leur disposition le Centre des compétences du changement climatique (4C Maroc) pour le renforcement des capacités.

Lors de cette rencontre, M. Rebbah a présenté un certain nombre de propositions pour garantir la réussite du modèle socio-économique du Bassin du Congo, notamment à travers la création d’un centre mondial pour la préservation des ressources naturelles dans cette région compte tenu de la richesse de ses ressources hydriques et biologiques qui représentent 10% de la diversité biologique mondiale.

De son côté, le Fonds vert pour le climat a fait part de son intention de mettre en place un programme dédié au Bassin du Congo pour appuyer les projets d’investissement identifiés.

Voir Aussi