ActualitésLe risque d’une sécheresse affectant plusieurs régions agricoles mondiales est très sous-estimé,…

Actualités

sechresse
05 Fév

Le risque d’une sécheresse affectant plusieurs régions agricoles mondiales est très sous-estimé, selon le Met Office

Bruxelles  – Le risque d’une sécheresse affectant simultanément plusieurs grandes régions agricoles mondiales est très sous-estimé, selon une étude menée par le service britannique de météorologie, le Met Office.

D’après les experts, il faudra produire 60 pc plus d’ici à 2050 pour nourrir les 9,1 milliards de la population mondiale, alors que l’agriculture est fortement menacée par le réchauffement climatique.

Selon l’étude publiée par des chercheurs du Met Office dans les Environmental Research Letters, le risque d’un choc mondial demeure très sous-estimé.

Les chercheurs ont étudié le maïs, dont 60 pc de la production mondiale est assurée par les Etats-Unis et par la Chine. Pour cela, ils ont tenté d’évaluer le risque que ces deux pays soient simultanément frappés par des sécheresses anéantissant les récoltes, ce qui compromettrait fortement la sécurité alimentaire mondiale.

En 2015, d’autres chercheurs britanniques avaient évoqué le scénario d’une forte baisse de la production agricole mondiale en raison du changement climatique, alors que la demande alimentaire connaît une hausse constante, ce qui pourrait entrainer des émeutes de la faim et enclencher des troubles politiques.

++++++++++++++++

Voici le bulletin de l’écologie de l’Europe Occidentale pour la journée du lundi 05 février 2018:

La France a annoncé son intention d’investir 15 millions d’euros pour lutter contre l’érosion côtière à Saint-Louis, ville du nord du Sénégal menacée par la montée des eaux.

C’est le président Emmanuel Macron qui en a fait l’annonce lors d’une visite samedi dans la « Venise africaine » en soulignant la responsabilité qui incombe à tous dans « cette bataille contre les réchauffements et les dérèglements climatiques ».

« Nous avons vu l’érosion côtière, la peur, les murs qui tombent, l’activité économique détruite et la ville qui peu à peu recule devant ce que certains parfois veulent encore nier », a-t-il affirmé.

Cet investissement sera engagé par l’Agence française de développement (AFD).

++++++++++++++++++

Paris – La maire de Paris, Anne Hidalgo s’est prévalue de mesures ayant permis, en dix ans, de réduire de près du tiers la pollution de l’air dans la capitale française.

« Grâce à nos actions, en dix ans, la pollution de l’air a baissé de 30 pc à Paris », s’est réjouie Hidalgo que d’aucuns critiquent pour son plan de lutte contre l’utilisation de la voiture.

« Certains constructeurs automobiles ont menti sur toute la ligne depuis 20 ans, ils ont induit en erreur les décideurs publics, obtenant une fiscalité favorable, des aides et des primes. Je pense que les Parisiens sont satisfaits que nous ayons résisté à ce lobby », a-t-elle affirmé dans un entretien au Journal du dimanche (JDD).

La maire de Paris a annoncé en outre un plan pour la propreté, problème majeur de la ville, citant entre autres mesures prévues « des équipes volantes de nettoyage pour être plus réactif, une extension des horaires de balayage en soirée, ou encore des marchés spécifiques pour les sites les plus touristiques ».

Hidalgo promet aussi l’installation de nouvelles « corbeilles de rue, avec une capacité plus grande » et « inaccessibles aux rats », un autre fléau auquel la capitale française est confrontée et que la maire s’engage à continuer à combattre.

++++++++++++++++

– Une statue emblématique d’un pont parisien, en partie submergée par la crue que connait la Seine, a été habillée dimanche d’un gilet de sauvetage, une opération symbolique parrainée par la fondation Goodplanet et destinée à sensibiliser à l’impact du dérèglement climatique.

La statue, posée sur un pilier du pont de l’Alma avec actuellement de l’eau à hauteur de cuisses (+5,45 m dimanche), est devenue au fil des ans la jauge informelle des crues de la Seine.

En 1910, lors de la crue historique (+8,62 m), la statue représentant un «zouave» (soldat d’un corps d’infanterie ayant combattu lors de la bataille d’Alma, en Crimée, en 1854 contre les Russes) était immergé jusqu’aux épaules.

« Get ready for global warming » (« Préparez-vous au réchauffement climatique »), pouvait-on lire sur la banderole noire déployée sur le pont, au-dessus de la statue.

-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Madrid, – La plateforme associative NAC contre la chasse utilisant les chiens a organisé dimanche des manifestations dans 31 villes espagnoles et 8 villes européennes pour sensibiliser les citoyens sur la nécessité de mettre fin à la chasse en général et à la maltraitance des chiens utilisés dans cette activité.

Rafa Hernandez, un dirigeant de la NAC, a souligné que l’utilisation de chiens dans la chasse représente «une double cruauté» envers les animaux victimes de la chasse et des chiens eux-mêmes, souvent abandonnés après la saison de la chasse.

La plateforme réclame un changement législatif interdisant la chasse en Espagne, et mène des campagnes de sensibilisation chaque mois de février car cette période coïncide avec la fin de la saison de la chasse, marquée par la hausse des cas d’abandon et même de massacre des chiens de chasse.

++++++++++++++++

-La localité de Tremp, en Catalogne (nord-est) accueille en mars prochain la deuxième édition de la rencontre de la photographie de nature Photo Terra, lors de la quelle des professionnels et amateurs débattront du rôle que doivent jouer les photographes dans la conservation de la nature.

Le développement de la photographie numérique a augmenté «considérablement» le nombre de personnes qui s’adonnent à la photographie de nature, mais peu d’entre elles connaissent «les limites éthiques» de cette activité, a déclaré à l’agence EFE Roger Sanmartí, l’un des responsables de l’organisation.

Auparavant, les photographes de nature étaient surtout des naturalistes, qui connaissaient les limites qu’il ne faut pas dépasser pour ne pas empiéter sur la vie sauvage et pour ne pas se mettre en danger, contrairement à ce qui se passe aujourd’hui, a-t-il dit.

Lisbonne – La mairie de Vila Nova de Gaia (nord du Portugal) et l’entreprise chargée de la gestion des déchets SUMA organisent une campagne de sensibilisation pour promouvoir la collecte adéquate et l’élimination des déchets. L’initiative baptisée « No Coração », destinée à la communauté éducative et au grand public, s’étendra jusqu’à la fin de l’année scolaire.

A travers le slogan « mettre Vila Nova de Gaia dans le coeur et les ordures dans leur place! », la campagne appelle au respect des meilleures pratiques liées à la gestion des déchets, à travers l’identification des habitants avec leur ville et le sentiment d’appartenance.

La campagne sera promue parmi les élèves du préscolaire et du 1er cycle, à travers une présentation multimédia et la distribution des livres d’histoires et des kits scolaires et au grand public en grands groupes situé dans plusieurs points de la municipalité.

 

 

Voir Aussi