ActualitésRussie : mis au point d’une technologie pour convertir le dioxyde de carbone de l’air en gaz…

Actualités

CO2-in-the-air-copier-1
07 Déc

Russie : mis au point d’une technologie pour convertir le dioxyde de carbone de l’air en gaz synthétique

Varsovie – Les scientifiques de l’institut de stimulation chimique Boriskov de la ville de Novosibirsk ont mis au point une technologie pour convertir le dioxyde de carbone de l’air en gaz synthétique.

A cet égard, les scientifiques ont suggéré de prélever le dioxyde de carbone de l’air au lieu de l’absorber de la fumée générée par l’échappement des centrales hydroélectriques.

Pour recueillir le dioxyde de carbone de l’air, les scientifiques russes ont utilisé du carbonate de potassium, dilué avec de l’oxyde d’aluminium, qui absorbe le gaz comme une éponge, puis dirige le gaz vers un réacteur avec un catalyseur de nickel ou de ruthénium.

Selon Jana Veselovskaya, chercheuse à l’institut, le combustible extrait pourrait être utilisé pour chauffer les bâtiments ou fournir du carburant aux bus et autres moyens de transport.

Et d’ajouter que cette technologie peut être également utilisée pour produire du méthane dans des zones reculées qui ont du mal à transporter du carburant.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Pologne :

Le ministre des Affaires étrangères de la Pologne Witold Waszczykowski a déclaré que le ministre de l’Environnement Jan Szyszko défend farouchement la Pologne pour clarifier sa vision dans le domaine de l’environnement dans le cadre de l’affaire de la forêt de Bialowieza, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, une question dont est saisie la Cour de justice européenne (CJUE) actuellement à la demande de la Commission européenne.

Dans un communiqué publié mercredi sur le site du ministère des Affaires étrangères, Witold Waszczykowski a indiqué que le ministre de l’environnement s’attelle à clarifier la vision de la Pologne au sujet de la protection de l’environnement dans le respect total des normes de l’UE en la matière, soulignant que son pays est dans ses droits.

Le ministre des Affaires étrangères a affirmé que la Pologne dispose d’arguments solides et objectifs en gardant à l’esprit la nécessité de protection de l’environnement, notant que son pays veut que cette affaire ne fasse pas l’objet d’un conflit politique entre le pays et la Commission européenne.

La CJUE a menacé, lundi 20 novembre, la Pologne d’une astreinte d’au moins 100.000 euros par jour si elle ne cessait pas l’abattage des arbres dans la forêt de Bialowieza, au nord-est du pays, sauf cas exceptionnel et strictement nécessaire pour assurer la sécurité publique.

Classée site Natura 2000, la forêt de Bialowieża est l’une des forêts naturelles les mieux conservées d’Europe, se caractérisant par une faune unique, de grandes quantités de bois mort et de vieux arbres, notamment centenaires.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Autriche :

A travers l’introduction de l’Eco-Pastille autrichienne pour tous les poids-lourds dans les zones environnementales en Autriche, le gouvernement espère atteindre rapidement les objectifs fixés par la directive européenne concernant la qualité de l’air ambiant, entrée en vigueur le 11 juin 2008 et qui prévoit une moyenne annuelle maximale de 40 µg (microgrammes)/m³ pour les émissions d’oxydes d’azote (NOx) sur les axes routiers les plus fréquentés dans les centres villes.

Toutefois, l’Eco-Pastille ne s’attaque principalement qu’aux problèmes liés aux particules fines (PM), lesquelles proviennent surtout du chauffage individuel des foyers, de l’industrie, de l’agriculture intensive et enfin de la combustion de carburants, autrement dit, de la circulation automobile.

Pour les spécialistes de l’environnement, les interdictions de circulation incohérentes mises en place pour les poids-lourds des normes EURO 2 et 3 et l’exclusion des voitures de la mesure font qu’aucune réduction significative des oxydes d’azote (NOx), des hydrocarbures (HC) et du monoxyde de carbone (CO) n’a pu être enregistrée.

D’où, pour eux, l’absolue nécessité de prendre d’autres mesures comme l’augmentation du nombre des zones environnementales ou des interdictions de circulation pour les véhicules utilitaires et les poids-lourds des normes EURO 3 et 4.

Voir Aussi