ActualitésSaisie dans un local commercial à Berrechid de 88 bouteilles de solution hydroalcoolique d’origine…

Actualités

epa05152813 A scientist shows a jar with Aedes Aegypti mosquitos, which transmit dengue fever and Zika virus, at the International Atomic Energy Agency (IAEA) Insect Pest Control Laboratory in Seibersdorf, Austria, 10 February 2016.  Several Latin American countries searching for ways to control Zika-carrying mosquitoes have recently turned to the IAEA for help. Brazil, El Salvador and several other Central American countries have expressed interest in using technology to sterilize male mosquitoes by irradiating them to drive down populations of the insect. Experts of the IAEA and the UN have developed ways to breed millions of these insects and to expose them to a few minutes of radiation, a method that does not make the animals radioactive.  EPA/CHRISTIAN BRUNA
26 Mar

Saisie dans un local commercial à Berrechid de 88 bouteilles de solution hydroalcoolique d’origine inconnue présentée comme produit stérilisant

Rabat – La Commission provinciale de contrôle à la ville de Berrechid, a saisi, mardi dernier, dans un local commercial, 88 bouteilles en plastique d’une « solution hydroalcoolique » présentées comme produit stérilisant mais qui ne portent aucune information sur le contenu ni sur l’origine.

Dans un communiqué jeudi le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’économie verte et numérique indique qu’un procès verbal a été rédigé à ce effet en vue de son transfert devant la justice.

Selon la même source, les investigations ont révélé que le commerçant s’approvisionne auprès d’un local à Berrechid qui mélange et remplit des « produits stérilisants » et vend plusieurs autres produits présentés comme ceux de nettoyage dans des bouteilles qui ne portent aucune information ni sur le contenu ni sur l’origine de ces produits et sans autorisation des autorités compétentes.

Dans ce local, il a été procédé à la saisie de 425 litres et 120 kilogrammes de produits chimiques, de 825 litres et 250 kilogrammes de produits à la vente que le propriétaire présente comme des produits de nettoyage, et de 15 litres d’une solution hydroalcoolique destinés à être vendus comme stérilisants ainsi que de 1.900 flacons vides.

Au vu du danger de ces produits sur la santé du consommateur, les autorités locales ont procédé à la fermeture dudit local et l’ouverture d’une enquête sous la supervision du parquet général, conclut le communiqué.

Voir Aussi