ActualitésSécheresse au Zimbabwe: L’ONU tire la sonnette d’alarme au sujet de la situation humanitaire dans…

Actualités

sonnette
03 Déc

Sécheresse au Zimbabwe: L’ONU tire la sonnette d’alarme au sujet de la situation humanitaire dans le pays

Johannesburg – Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a tiré, mardi, la sonnette d’alarme au sujet de la situation humanitaire au Zimbabwe où la sécheresse, les inondations et la crise économique ont plongé la moitié de la population dans la précarité.

Un montant d’environ 293 millions de dollars est nécessaire pour les interventions d’urgence du PAM dans le pays, dont moins de 30 pc ont été obtenus, a dit l’agence dans un communiqué, notant qu’il s’agit d’apporter au pays enclavé plus de 240.000 tonnes de produits de base d’ici juin 2020.

Ces fonds sont nécessaires immédiatement pour que le PAM puisse répondre aux besoins croissants des Zimbabwéens les plus durement touchés et étendre ses opérations d’urgence mises en place pour faire face à la famine qui touche 7,7 millions de personnes, poursuit le communiqué.

Le PAM prévoit de doubler le nombre de personnes concernées par l’aide d’ici janvier prochain, pour atteindre 4,1 millions, précise le document, soulignant qu’il s’agit de fournir «des rations de céréales, de légumineuses et d’huile végétale ainsi que des rations nutritionnelles protectrices pour les enfants de moins de 5 ans».

Selon le directeur exécutif du PAM, David Beasley, cité dans le communiqué, «nous sommes plongés dans un cercle vicieux de malnutrition qui frappe durement les femmes et les enfants et qui sera difficile à surmonter».

«Avec les prévisions de faible pluviométrie à l’approche de la récolte principale d’avril, l’ampleur de la famine dans le pays risque de s’aggraver davantage», a-t-il dit.

La sécheresse qui touche le Zimbabwe est la pire depuis une décennie. Elle a détruit les pâturages dans plusieurs régions du pays et causé la mort de milliers de bétails.

Les températures dans cette région d’Afrique australe ont augmenté à plus du double de la moyenne mondiale. Les saisons de pluies devenues de plus en plus irrégulières affectent durement les agriculteurs dans le pays.

Dans ce contexte, le Zimbabwe est confronté à une crise économique sans précédent, avec une inflation à trois chiffres, des coupures continues du courant et des pénuries de dollars américains, de médicaments et de carburants qui ont ravivé les souvenirs de l’hyperinflation de 2008 sous l’ancien président Robert Mugabe.

Voir Aussi