ActualitésSénégal: L’hivernage 2017 connaît un bon déroulement dans le département de Linguère

Actualités

Agriculture, opération de labour, tracteur, semis  (Plaine du Saïss 17 :12 :16 )
13 Sep

Sénégal: L’hivernage 2017 connaît un bon déroulement dans le département de Linguère

Dakar – L’hivernage 2017 connaît un bon déroulement dans le département de Linguère, s’est félicité mardi le chef du service départemental de développement rural, Pierre Badiate.

Les premiers semis de niébé sont au stade de récolte, tandis que le mil est à l’état de maturation, a-t-il relevé dans des déclarations à la presse. Pour l’arachide, qui a un cycle plus long, c’est le temps de la formation des gousses, a-t-il précisé.

‘’Si l’hivernage continue sur cette lancée jusqu’en début octobre et qu’il n’y ait pas de dégâts sur les cultures, on peut espérer un bon rendement’’, a-t-il ajouté, relevant, toutefois, que des oiseaux granivores ont été signalés dans les champs de la localité de Déaly, où une « lutte physique’’ a été engagée, pour les mettre hors d’état de nuire.

— Le ministère de la Pêche et de l’Economie maritime organise une cérémonie d’immersion de pots à poulpes, jeudi à Joal, dans le département de Mbour, annonce un communiqué.

Il précise que cette cérémonie sera présidée par le ministre Oumar Guèye, en charge de ce département ministériel, en présence de l’ambassadeur du Japon au Sénégal.

« Cette importante activité de régénération de la ressource sera suivie de l’inauguration du Centre de gestion des ressources halieutiques de Joal », renseigne le communiqué.

Voici par ailleurs le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du mercredi 13 septembre:

Mali :

— Le ministre malien de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, a effectué le week-end dernier une visite de terrain aux points d’eau basés sur le Système hydraulique villageoise améliorée (SHVA) du District de Bamako et environs, selon la presse locale.

Le ministre a rencontré aussi les familles bénéficiaires du projet de 500 branchements sociaux en raison de 30.000 Francs CFA pour chaque branchement au lieu de 120.000 Fcfa qui est le prix normal.

Cette visite rentrait dans le cadre d’une mission de supervision du Programme présidentiel d’urgences sociales en eau potable 2017-2020.

Cameroun :

— L’Agence du service civique national de participation au développement au Cameroun procédera au recrutement de 10.000 jeunes volontaires pour planter 5 millions d’arbres dans les différentes régions du pays d’ici 2020, indique la presse locale.

Selon les initiateurs du projet, les changements climatiques sont observables au Cameroun. Le climat y est de plus en plus instable, ce qui a pour effet majeur de perturber le calendrier des agriculteurs, surtout en zone rurale.

Ghana:

— La commission nationale de l’éducation civique (NCCE) appelle les Ghanéens à protéger leur couvert forestier de l’épuisement, à travers la plantation de nouveaux arbres et arbustes, rappelant les effets négatifs de la déforestation sur l’environnement.

Les activités humaines telles que la culture itinérante, la coupe abusive d’arbres et la destruction des broussailles sont les principales causes de déforestation au Ghana, estime la NCCE, insistant sur l’importance de changer de comportements pour conserver ce patrimoine.

Kenya:

— Les agriculteurs de pommes de terre à travers le Kenya ont été invités à adopter de bonnes pratiques agricoles en utilisant les semences certifiées en vue d’assurer de meilleurs rendements.

Citée par des médias locaux, la directrice du Service d’Inspection de la Santé végétale du Kenya (KEPHIS), Esther Kimani a souligné que la sécurité alimentaire et l’augmentation de la productivité ne seraient réalisées que si des semences appropriées sont utilisées.

Les agriculteurs peuvent actuellement avoir accès à 52 variétés certifiées de semences de pommes de terre auprès des bureaux de l' »Agricultural Development Corporation » (ADC), a-t-elle indiqué.

Côte d’Ivoire :

— Le Chef service prévision générale et météo marine de la Société d’exploitation de développement aéroportuaire aéronautique météo, Eklou Ferdinand, a exhorté les populations vivant dans les zones à risque d’inondation ou d’éboulement à la vigilance et à quitter ces lieux en prévision de la petite saison des pluies.

« La petite saison des pluies est à nos portes, il est préférable que les populations soient plus prudentes, en libérant les zones à risque durant cette saison qui s’annonce », a insisté M. Eklou précisant que cette saison peut être accompagnée de gros orages qui peuvent entraîner d’énormes quantités d’eau.

Voir Aussi