ActualitésLa Suède est en voie d’atteindre l’un de ses objectifs en matière d’énergie renouvelable 12 ans…

Actualités

Un technicien passe près de panneaux solaires sur le site de la première centrale solaire photovoltaïque au sol en France métropolitaine, le 19 novembre 2008 à Lunel. Le site qui s'étend sur 1,5 hectares, permet l'implantation de plus de 6500 modules photovoltaïques qui convertissent de l'énergie lumineuse en énergie électrique. La production de la centrale sera de 605 900 kWh électrique par an. L'intégralité de la production sera injecté sur le réseau de distribution national, sur la ligne haute tension (20000 volts) souterraine qui borde le site. AFP PHOTO PASCAL GUYOT / AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
17 Juil

La Suède est en voie d’atteindre l’un de ses objectifs en matière d’énergie renouvelable 12 ans avant la date prévue

Copenhague – La Suède est en voie d’atteindre l’un de ses objectifs en matière d’énergie renouvelable 12 ans avant la date prévue, les éoliennes ayant atteint l’objectif 2030 en 2018 déjà, selon un rapport du Forum économique mondial.

En 2012, la Suède et la Norvège se sont fixé comme objectif d’augmenter la production d’électricité produite à partir de sources renouvelables de 28,4 térawattheures dans un délai de huit ans. Déjà bien en avance sur le calendrier, les Suédois ont ensuite augmenté leur cible de 18 TWh en 2017, dans le but d’atteindre l’objectif d’ici 2030.

Mais cet objectif devrait être atteint en 2018 si la production d’éoliennes continue sur sa lancée actuelle, avec 3 681 turbines devant être opérationnelles dans le pays d’ici la fin de l’année.

L’Agence suédoise de l’énergie a expliqué que cette performance est le résultat d’un un fort investissement dans les sources renouvelables.

« Lorsque le gouvernement a décidé d’augmenter la cible suédoise de 18 TWh, le marché a réagi avec un nombre record de décisions d’investissement au cours de l’année », a expliqué dans un communiqué Markus Seling, responsable auprès de ladite Agence.

L’année dernière, le gouvernement suédois a fixé une cible encore plus ambitieuse en matière d’énergies renouvelables, affirmant que le pays s’efforcerait d’atteindre zéro émission nette d’ici 2045.

.- Les efforts visant à éteindre un important incendie de forêt dans l’ouest de la Suède ont été retardés par la propagation de l’incendie à une zone qui pourrait contenir des bombes non explosées, rapporte lundi la presse locale.

Depuis vendredi dernier, des incendies de forêt brûlent dans la forêt d’Älvdalen mais, malgré les efforts de 20 pompiers et de plusieurs hélicoptères, les flammes ne sont pas encore sous contrôle.

La municipalité d’Älvdalen a indiqué qu’une zone de l’incendie pourrait contenir des munitions de haut calibre non-explosées et par conséquent le personnel a été appelé à évacuer immédiatement la zone avec un périmètre de risque de 600 mètres.

« Une ligne de canons à eau de 700 mètres a été créée et on espère pouvoir bombarder par hélicoptères à certains endroits », ajoute la même source.

Trois hélicoptères ont finalement commencé à bombarder la zone plus tard lundi, après que des experts eurent été consultés sur la possibilité que des munitions soient déclenchées par l’incendie, mais les travailleurs au sol ont été priés de rester à distance.

Le service d’incendie travaille intensément aux côtés des forces armées suédoises pour combattre le feu, a expliqué la municipalité, notant que le temps devrait être « le pire que l’on puisse imaginer pendant la journée, avec une chaleur de 30 degrés, une humidité extrêmement faible et des vents violents ».

Le feu n’est que l’un des nombreux incidents qui se sont déclarés ces derniers jours en Suède, car le sol est déjà très sec en raison d’un été parcimonieux en pluie et d’une nouvelle vague de chaleur, qui porte la température à 30 degrés Celsius.

Certains logements à Ragunda et à Ängra ont même été évacués jusqu’à ce que les feux de forêt soient maîtrisés. La Norvège voisine a envoyé six hélicoptères pour aider la Suède à lutter contre les incendies.

Le Danemark envisage d’ériger une barrière flottante le long de sa frontière maritime avec l’Allemagne pour se prémunir contre la propagation éventuelle par les sangliers de la peste porcine africaine aux troupeaux de porcs danois.

L’Agence danoise de la nature a indiqué que cette barrière, qui sera placée dans certaines parties du fjord de Flensburg, s’ajoute à une clôture de 70 mètres à la frontière terrestre déjà adoptée par le Parlement le mois dernier.

« Si nous n’ajoutons pas de barrière flottante à la clôture, il n’y aura pas d’obstacles au sanglier », a déclaré Bent Rasmussen, responsable auprès de ladite Agence.

La nouvelle barrière viendra compléter une clôture terrestre, haute de 1,5 mètre et longue de 70 kilomètres, et dont l’installation a nécessité un montant de près de 80 millions de couronnes (11 millions d’euros).

Le but de la clôture est d’empêcher le sanglier d’infecter les porcs avec le virus de la grippe porcine, les troupeaux de porcs étant l’un des principaux marchés d’exportation du Danemark.

Le virus, qui cause une fièvre hémorragique avec des taux élevés de mortalité chez les porcs, a atteint le nord de l’Europe en 2014, avec des cas détectés en Lituanie et en Pologne. Il a depuis été également signalé en Estonie, en Lettonie et en République tchèque.

Selon le ministère de l’Environnement et de l’alimentation, aucun cas n’a été enregistré au Danemark.

Les barrières d’eau seront placées perpendiculairement et s’étireront sur 20 à 30 mètres dans le fjord.

Le régulateur forestier a décrit la barrière comme une « construction en forme de tuyau » que les animaux seraient incapables de franchir à la nage.

**************************************

.
.-Oslo- Un pompier a succombé à ses blessures après un accident survenu alors qu’il combattait l’un des nombreux incendies de forêt qui ont fait rage en Norvège pendant le week-end dernier.

Les incendies, qui ont touché plusieurs parties du sud de la Norvège, ont mis sous pression les services d’urgence au point de faire appel aux militaires pour aider aux efforts de lutte contre les feux.

Le week-end dernier, près de 40 incendies de forêt ont éclaté dans les comtés de Telemark et Agder, bien que la situation se soit améliorée depuis.

Sept hélicoptères ont été déployés pour lutter contre les incendies dans les comtés d’Aust-Agder, d’Østfold et d’Akershus, tandis que des feux de forêt ont également eu lieu à Telemark, Vest-Agder et Oppland.

************************************

.- Riga- La société lettone de transformation du bois Timberex Group a réalisé un chiffre d’affaires de 20,621 millions d’euros l’année dernière, en hausse de 9,1% par rapport à 2016, tandis que le bénéfice de l’entreprise a baissé de 18% à 122,531 euros.

Le rapport de gestion du groupe Timberex indique que l’entreprise a reconstruit plusieurs installations de production l’année dernière et poursuivi la construction d’une nouvelle usine à Tume, en plus de la modernisation de l’équipement.

Le Groupe Timberex, spécialisé dans la production de matériaux de couverture et de planches, a confirmé qu’il poursuivra cette année ses efforts en matière de développement des exportations, de consolidation de ses positions sur le marché et d’amélioration de l’efficacité de la production.

Propriété de la société britannique SM Roofing Supplies Ltd et à quatre particuliers lettons, le Groupe Timberex dispose d’un capital social de 1.888 millions d’euros.

Voir Aussi