ActualitésSuisse : les sols sont secs et les rivières transportent peu d’eau

Actualités

Un grand nuage
27 Avr

Suisse : les sols sont secs et les rivières transportent peu d’eau

Berne – En Suisse, les sols sont secs et les rivières transportent peu d’eau, alors que de nombreux cantons interdisent les feux en raison du danger des incendies de forêt au regard d’une sécheresse printanière qui n’est pas courante.

Les dernières grandes précipitations se sont produites au cours des dix premiers jours du mois de mars. Au total, c’est « bien plus d’un mois de pluie » qui manque à la Suisse, calcule Stephan Bader de MétéoSuisse, interrogé par l’agence de presse suisse Keystone-ATS.

Le spécialiste qualifie cette sécheresse d' »événement très rare ». Comparées à celles des années de 1981 à 2010, les précipitations des mois de mars et d’avril n’ont atteint en 2020 que 40% de leur total habituel. Depuis le début des mesures en 1864, précise Stephan Bader, le pourcentage n’est descendu au-dessous de 50% qu’à huit reprises.

Il ne faut cependant pas trop revenir en arrière pour retrouver le précédent épisode de sécheresse printanière. En 2011, la somme des précipitations s’était limitée à 36% de la norme. Mais il faut ensuite remonter à 1955 pour trouver un autre échantillon avec des valeurs inférieures 50%.

« Les familles d’agriculteurs attendent avec impatience la pluie », relève Sandra Helfenstein, de l’Union suisse des paysans (USP). Pour elles, les conséquences de la sécheresse pourraient être plus graves que la pandémie due au coronavirus si les précipitations ne surviennent pas, estime-t-elle.

Le manque de pluie ne suffit pas à expliquer cette sécheresse. D’une part, peu de neige est tombée cet hiver. La fonte des neiges dans les hauteurs apporte donc moins d’eau dans la vallée. Et beaucoup de neige a déjà fondu en raison d’un mois de mars relativement chaud.

 

 

Voir Aussi