ActualitésThaïlande: La Commission nationale des droits de l’Homme décide de se saisir d’une affaire…

Actualités

A Palestinian farmer waters grapes during the harvest season at a vineyard in Gaza City on July 19, 2017. 

According to the Ministry of Agriculture Gaza produces roughly 8115 tons of grapes annually. / AFP PHOTO / MOHAMMED ABED
13 Juin

Thaïlande: La Commission nationale des droits de l’Homme décide de se saisir d’une affaire controversée relative à l’usage d’un pesticide dangereux pour la santé et l’environnement

Bangkok – La Commission nationale thaïlandaise des droits de l’Homme (NHCR) a décidé de se saisir d’une affaire controversée relative à l’usage d’un pesticide dangereux pour la santé et l’environnement.

Le 23 mai, le Comité thaïlandais des substances dangereuses a décidé de ne pas interdire le paraquat, un herbicide à haute toxicité, se limitant à imposer des restrictions à son usage.

L’herbicide est largement utilisé dans l’agriculture thaïlandaise, alors que des ONG et des associations de protection des consommateurs demandent son interdiction totale, puisqu’il est déjà interdit dans 53 pays à travers le monde.

Le NHRC a estimé que le refus d’interdire un produit toxique qui représente une menace à la santé des agriculteurs et des consommateurs peut être considéré comme une atteinte aux droits de l’Homme.

L’Agence a annoncé qu’elle réunira des experts et des scientifiques pour délivrer leurs avis concernant cette affaire et se prononcer sur le lien entre une grave maladie de la peau constatée dans certaines régions agricoles et l’usage de l’herbicide incriminé.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Asie-Océanie pour la journée de mercredi 13 juin 2018:

Chine-Charbon

La province de Pékin prévoit de réduire sa consommation de charbon à moins de 4,2 millions de tonnes, soit une baisse de 13,4% par rapport à 2017, a annoncé la Commission municipale de gestion urbaine de Pékin.

L’objectif devrait être atteint en recentrant les efforts déployés pour réduire la consommation du charbon dans la ville et la promotion de l’utilisation des énergies propres dans les régions rurales.

Pékin prévoit d’achever le remplacement du charbon par les énergies propres dans 450 villages ruraux fin 2018, précise la commission.

La ville compte promouvoir l’utilisation des énergies propres pour le chauffage en hiver et fermera davantage d’usines industrielles fonctionnant au charbon.

Pékin avait annoncé en 2013 un projet de réduction de la consommation de charbon. Depuis, la ville a réduit de plus de 18 millions de tonnes sa consommation annuelle de charbon.

Vietnam-Faune

Les autorités de la province centrale de Lam Dong ont sauvé deux ours noirs asiatiques en une semaine, selon l’ONG « Education for Nature Vietnam » (ENV).

Le centre de sauvetage des ours du parc national de Cat Tien, géré par l’organisation « Free the Bears » a reçu un ours noirs asiatiques vivant en captivité depuis 18 ans, a indiqué ENV, ajoutant que l’organisation a également reçu un autre ours le 6 juin.

Le personnel du Département de la protection des forêts de la province de Lam Dong a mené des campagnes de sensibilisation auprès de la population pour libérer les ours en captivité considérés comme des animaux de compagnie.

Depuis le début de l’année, les derniers ours en captivité dans la ville de Can Tho, dans le delta du Mékong, et dans la province de Ninh Binh, au nord du pays, ont été remis en liberté dans la nature ou confiés à des centres de protection des animaux.

 

Indonésie-Pollution
L’Indonésie qui affronte beaucoup de difficultés concernant la gestion des déchets, pourrait à l’aide de certaines activités substantielles s’orienter vers un avenir plus vert et plus propre, indiquent des médias locaux.

Il s’agit notamment de l’arrêté promulgué récemment par le gouvernement indonésien concernant le processus de transformation des déchets en énergie, qui apporte une perspective nouvelle et optimiste pour les activités de traitement des déchets dans cet Archipel.

En plus des efforts gouvernementaux visant à renforcer le rôle des installations de récupération des matériaux (MRF) et à mettre en place des technologies de traitement appropriées, la gestion communautaire des déchets (CCQEP) constitue également des mesures temporaires initiées par les populations locales.

Inde-Eau

La Cour suprême de l’Etat d’Himachal Pradesh (extrême nord de l’Inde) a indiqué récemment que la ville de Shimla, la capitale de l’État, fait face à une sécheresse alarmante et perd chaque jour de grandes quantités d’eau potable pour diverses raisons, notamment le gaspillage, les fuites et le vol.

Le président des juges de la Cour, Sanjay Karol a précisé, au cours d’une audience consacrée à ce problème environnemental, que la ville de Shimla fait face à une crise majeure d’approvisionnement en eau qui s’est aggravée depuis près d’un mois, ajoutant que la majeure partie de la population locale obtient sa part d’eau potable une fois tous les trois ou quatre jours.

Lors de l’audience prévue le 18 juin, la Cour va examiner les mesures prises par le gouvernement local d’Himachal Pradesh et de la municipalité de Shimla pour renouveler le système de collecte, de pompage et de distribution de l’eau dans la ville et ses environs.

 

Voir Aussi