ActualitésTunisie: Lancement bientôt d’un projet sur la préservation des zones humides côtières dans la…

Actualités

Zones humides - MAP ECO
06 Fév

Tunisie: Lancement bientôt d’un projet sur la préservation des zones humides côtières dans la région de Ghar El Melh

Tunis – Un nouveau projet portant sur la préservation et le développement des zones humides côtières dans la région de Ghar El Melh, sera bientôt lancé en collaboration avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) et le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’Union internationale pour la conservation de la nature, a annoncé, lundi, le ministre tunisien de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb.

Ledit projet sera également lancé en collaboration avec Birdlife international, Global Water Partnership (GWP), la Tour du Valat, l’Institut National Agronomique de Tunisie et l’Association « Les Amis des Oiseaux, précise-t-on.

Les zones humides jouent un rôle important dans la préservation de la diversité biologique et ont aussi un rôle socio-économique, scientifique et culturel, a-t-il rappelé, lors d’une rencontre organisée à Bizerte, en partenariat avec le Fond Mondiale pour la Nature (Afrique du Nord- bureau de Tunis) et la DGF, à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides (JMZH), sur le thème « Les Zones Humides pour un avenir urbain durable ».

La Tunisie compte actuellement 41 sites inscrits sur la Liste des zones humides d’importance internationale (Ramsar), regroupant près de 260 espèces végétales terrestres et 50 espèces végétales maritimes et abritant 140 espèces d’oiseaux migrateurs, d’après le ministre de l’agriculture qui a insisté sur la nécessité de protéger ces zones contre toutes les pratiques irresponsables: rejet des déchets ménagers et des déchets de construction dans les canaux d’évacuation des eaux pluviales, exploitation anarchique des terres avoisinantes, construction anarchique, déversements de produits polluants ou d’eaux polluées provenant des usines.

****

-.Environ 200 événements auront lieu entre le 15 juin et le 30 septembre 2018 sur la côte tunisienne de Tabarka à Zarzis, dans le cadre d’une opération baptisée la saison bleue qui sera organisée à l’initiative de l’ambassade de France en Tunisie », a fait savoir, lundi, Olivier Poivre d’Arvor, ambassadeur de France en Tunisie lors d’une rencontre avec la presse.

« La saison bleue vise à développer le concept de l’économie bleue (pas d’émissions ni de production de déchets) et à dynamiser le commerce portuaire en accompagnant des projets importants comme le port en eau profonde d’Enfidha par exemple », a-t-il expliqué. Il s’agit, en outre, de promouvoir et de revaloriser le littoral tunisien à travers l’organisation de plusieurs événements touristiques, balnéaires, nautiques mais aussi économiques et scientifiques.

****

-.L’Office National des Mines (ONM) œuvre en collaboration avec les partenaires locaux et techniques à l’inscription du Geoparc du Sud-Est tunisien au réseau mondial des parcs géologiques (GP), parrainé par l’UNESCO, à l’horizon 2020, selon le directeur adjoint et chef de projet Géoparc, Mohssen Ben Hassine.

l’ONM organisera un workshop, le 8 février à Médenine, en vue de présenter les résultats de l’étude de faisabilité, la feuille de route et la conception préliminaire des étapes d’implantation de ce Géoparc et les délais de réalisation élaborés en collaboration avec les experts de SwissContact , qui seront discutés par 100 responsables des structures nationales et régionales, a-t-il indiqué dans une déclaration à la presse.

Le responsable a souligné que ce projet a été motivé par la richesse patrimoniale de la région du Sud-est tunisien, laquelle se distingue par un registre paléontologique unique (traces de pas de dinosaures, des géosites remarquables (Jebel Tebada de Médenine et empreintes de plantes supérieures datant du crétacé inférieur), des sites archéologiques et historiques et des vestiges de techniques ancestrales dans la gestion de l’eau.

L’ONM a implémenté le premier musée géologique « Musée de la mémoire de la terre à Tataouine » en 2000 et a lancé un projet dédié à la valorisation de ce patrimoine naturel en 2016.

Le réseau mondial des parcs géologiques comporte actuellement 127 parcs répartis sur 35 pays, dont un seul est en Afrique (Magoun au Maroc).

 

 

Voir Aussi