ActualitésLe Vietnam parmi les 5 principaux pays importateurs de déchets en plastique en 2018

Actualités

epa07482482 PET bottles, pictured on the occassion of the official opening of the new PET recycling plant of Poly Recycling AG, in Bilten, Switzerland, 03 April 2019. It is said to be the most modern PET recycling plant in Europe.  EPA-EFE/GIAN EHRENZELLER
24 Avr

Le Vietnam parmi les 5 principaux pays importateurs de déchets en plastique en 2018

Hanoï- Le Vietnam figure parmi les cinq principaux pays importateurs des déchets en plastique en 2018, en troisième position avec 7,6% des importations mondiales, selon une étude menée conjointement par « Greenpeace East Asia » et l’Alliance mondiale pour les alternatives aux incinérateurs (GAIA).

La Malaisie arrive en tête avec 15,7% des importations totales de déchets plastiques, suivie de la Thaïlande avec 8,1%, du Vietnam avec 7,6%, de Hong Kong avec 6,8% et des États-Unis avec 6,1%.

Au début de 2018, la Chine a mis fin aux importations des déchets, notamment de plastique, de papier et du textile.

Cette mesure prise par la Chine a engendré une hausse des exportations en Asie du Sud-Est, en particulier en Malaisie, au Vietnam et en Thaïlande qui ont été les principaux pays importateurs de déchets en plastique de mi-2017 à mi-2018, indique le rapport.

Le Japon reste en tête des pays exportateurs de déchets plastiques au Vietnam en 2018, suivi des États-Unis, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et de la Corée du Sud. La Thaïlande, l’une des principales destinations, figurait également parmi les pays exportateurs vers le Vietnam.

Ces importations de déchets en plastique ont atteint 100.000 tonnes par mois à mi-2017 puis sont tombées à 7.500 tonnes par mois à la mi-2018. Vers la fin de la même année, les importations ont atteint 16.000 tonnes par mois, a révélé le rapport.

Depuis mai 2018, les importations de déchets de plastique ont été interdites dans les principaux ports vietnamiens jusqu’à nouvel ordre. En juillet 2018, le gouvernement vietnamien a annoncé qu’il ne délivrerait plus de nouvelles licences d’importation de déchets plastiques.

La nouvelle restriction a largement contribué à la baisse des importations des déchets plastiques par les industriels vietnamiens, a indiqué le rapport.

Voir Aussi