ActualitésVietnam : Renforcer la gestion du changement climatique, une des mesures majeures du plan national…

Actualités

L'action
28 Juil

Vietnam : Renforcer la gestion du changement climatique, une des mesures majeures du plan national d’adaptation au changement climatique pour 2021-2030

Bangkok-Renforcer la gestion du changement climatique est l’une des mesures majeures du plan national d’adaptation au changement climatique pour 2021-2030, récemment publié par le Premier ministre vietnamien, Nguyen Xuan Phuc.

Le plan a mis l’accent sur l’intégration de l’adaptation au changement climatique dans les stratégies et les plans de planification, l’investissement dans les activités adaptatives, la science et les technologies, et l’amélioration de la sensibilisation du public à cette question.

Il a également défini des tâches et des solutions pour atténuer les risques de catastrophe et les pertes, et améliorer la préparation aux catastrophes naturelles et aux conditions météorologiques extrêmes causées par le changement climatique.

Au cours de sa première phase de 2021 à 2025, le plan se concentrera sur l’achèvement des mécanismes et des politiques d’adaptation au changement climatique, sur les préparatifs juridiques et techniques pour promouvoir l’intégration du changement climatique dans les politiques, stratégies et plans de planification, et sur la mise en œuvre de tâches et de solutions prioritaires.

De 2026 à 2030, des efforts accrus seront consentis pour améliorer la gestion étatique du changement climatique et renforcer la résilience des infrastructures, des secteurs économiques, de la communauté et de l’écosystème.

Chine-Recherches

Un gène responsable de la propagation du SRAS-CoV-2, le virus qui cause le COVID-19, chez l’être humain, « semble réduire l’infectivité d’un virus similaire chez la chauve-souris », a rapporté le South China Morning Post, citant une nouvelle étude du gouvernement américain.

Selon le quotidien, le docteur Tony Wang et ses collègues du laboratoire des maladies virales à transmission vectorielle de l’Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA), dans le Maryland, ont donné au raTG13, le virus le plus proche connu du SRAS-CoV-2, un péplomère similaire à celui de ce dernier. Les péplomères sont des protéines en forme de pique qui permettent au virus de s’accrocher à une cellule hôte.

« Des études structurelles et biochimiques ont suggéré que le SRAS-CoV-2 pourrait s’être adapté à l’homme bien avant l’épidémie de Wuhan, en Chine », ont déclaré les chercheurs dans leur article disponible en prépublication sur le site Internet BioRxiv.

Cette nouvelle étude « pourrait mettre en doute la théorie selon laquelle le virus proviendrait d’un laboratoire chinois », a conclu le South China Morning Post

Voir Aussi