ActualitésVietnam : Vers l’extinction des éléphants dans les hauts plateaux

Actualités

responsables forestiers
05 Juin

Vietnam : Vers l’extinction des éléphants dans les hauts plateaux

Hanoï – Si des mesures plus efficaces ne sont pas prises, les éléphants disparaîtront de la région des hauts plateaux du centre du Vietnam.

Au cours des années précédentes, les éléphants avaient un vaste habitat, de Lai Chau, le long des montagnes Truong Son à Binh Phuoc, Tay Ninh et dans certaines provinces des zones côtières de la région centrale.

Cependant, les scientifiques ont estimé que le Vietnam ne comptait désormais que 124 à 148 éléphants sauvages vivant dans huit provinces, à savoir Son La, Nghe An, Ha Tinh, Quang Nam, Dak Lak, Dak Nong, Dong Nai et Binh Phuoc.

Parmi ceux-ci, seuls trois habitats ont encore plus de 10 éléphants, y compris le parc national de Pu Mat et les zones voisines (province de Nghe An) avec 13 à 15 individus. Il y a 14 individus dans le parc national de Cat Tien. Le parc national de Yok Don dans la province de Dak Lak compte de 80 à 100 individus.

Dak Lak est la province avec le plus grand nombre d’éléphants sauvages avec 5 populations. Parmi ceux-ci, le plus grand de 32 à 36 individus se trouve principalement dans le parc national de Yok Don.

En ce qui concerne les éléphants domestiqués, un rapport a montré qu’en 2018, il y avait 91 individus dans 11 villes / provinces, alors qu’ils étaient 165 en 2000. Ainsi, 74 éléphants ont été perdus après 18 ans.

Selon le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’environnement, en l’espace de sept ans, entre 2008 et 2014, les hauts plateaux du centre ont perdu 358.700 ha de forêts naturelles, ce qui signifie que 51.200 ha de forêts ont été perdus chaque année.

En raison de la perte d’habitat et de sources de nourriture, les confrontations les populations locales et les éléphants se sont accentuées, menant à la mort de plusieurs éléphants.

Voir Aussi