EntreprisesPlusieurs entreprises internationales veulent investir dans la production de batteries pour…

Entreprises

voitures-électriques-flambeau-COP22-M
06 Juin

Plusieurs entreprises internationales veulent investir dans la production de batteries pour voitures électriques en Pologne

 

Varsovie – De nombreuses entreprises internationales ont exprimé leur volonté d’investir dans la production de batteries pour voitures électriques en Pologne, conformément au plan du gouvernement de réduire de 55 % la prédominance de véhicules essence du parc automobile d’ici 2025.

Le fabricant de batteries belge  »Umicore » a choisi la Pologne pour investir dans l’industrie des batteries pour un montant de 660 millions d’euros. Les livraisons débuteront fin 2020.

La société chinoise  »Guotai-Huarong » a annoncé la construction d’une autre usine pour la production de batteries pour voitures électriques avec un investissement de 42 millions d’euros. De même la société sud-coréenne « LG Chem » a décidé d’ouvrir la plus grande usine de fabrication de batteries de lithium en Europe dans la ville de Kobierzyce, dans le sud-ouest de la Pologne, d’un montant supérieur à 73 millions d’euros.

Au total, 420 000 batteries électriques devraient être produites dans ces usines chaque année, dont plus des deux tiers seront exportées à l’étranger.

Voici par ailleurs le Bulletin de l’écologie de l’Europe orientale

Autriche :

Le 2 février dernier, le satellite sismo-électromagnétique chinois (CSES) a décollé depuis le centre de lancement de satellite Jiuquan dans le désert de Gobi. Parmi ses instruments, le satellite embarque notamment de la technologie autrichienne. Pour cette mission, l’Institut pour la recherche spatiale (Institut für Weltraumforschung-IWF) de l’Académie autrichienne des sciences (Österreichische Akademie der Wissenschaften-ÖAW) et l’Institut de physique expérimentale de l’Université technique de Graz (TU Graz) ont développé et fabriqué un magnétomètre d’interférences quantiques.

Le satellite chinois analysera ainsi les phénomènes électromagnétiques naturels qui ont un lien avec l’activité sismique sur Terre.

Cet instrument novateur de mesure des champs magnétiques est le fruit d’une collaboration entre le Centre national de science spatiale (NSSC) de l’Académie chinoise des sciences, l’IWF et l’institut de physique expérimentale de la TU Graz. Il permettra d’accroître la précision de la mesure du champ magnétique terrestre.

Ce magnétomètre pourrait également être sélectionné pour équiper la sonde spatiale JUICE, l’une des plus importantes missions de l’Agence spatiale européenne (ESA), dont le lancement à destination de Jupiter est prévu en 2022.

En participant à ces missions, l’IWF s’assure un accès aux meilleures données et affirme également sa place parmi les instituts les plus importants dans l’exploration du système solaire.
Russie :

En célébration mardi de la journée mondiale de l’environnement, le ministère russe des ressources naturelles et de l’environnement a indiqué que les objectifs de ce département ne se résument pas seulement dans la protection et la valorisation des réserves naturelles mais aussi promouvoir le bénévolat dans le domaine de l’environnement.

Le ministère insiste aussi sur le rôle de l’écotourisme dans la protection des ressources naturelles dans le pays.
Chypre :

A l’occasion de la célébration mardi 5 juin de la journée mondiale de l’environnement, la commissaire chypriote à l’environnement a exprimé son adhésion à la campagne lancée par les Nations-Unis contre la pollution plastique appelant à cesser d’utiliser du plastique à usage unique.

Relevant les risques majeurs sur la santé de l’homme de cette forme de pollution, elle a jugé que la seule issue de secours est le recyclage avec l’utilisation des dernières technologies dans le domaine et aussi l’implication de l’ensemble des intervenants, pouvoirs publics, industriels et consommateurs.

Avec 1 million de bouteilles en plastique achetées chaque minute et jusqu’à 5 milliards de sacs en plastique jetables utilisés chaque année, la pollution plastique menace les écosystèmes, la biodiversité et la santé à un rythme et à une échelle encore jamais vue, selon les Nations-Unis.

Voir Aussi