EntreprisesAppui d’un fabricant danois pour le financement d’un parc éolien au Vietnam

Entreprises

epa06702729 Wind turbines in Taichung, western Taiwan, 30 April 2018. On 30 April 2018, Taiwan's economics ministry awareded contract to seven foreign companies to build a total of 11 offshore wind farms off Taiwan's west coast. The winners include German wind farm developer wpd AG, Danish firm Orsted and fund manager Copenhagen Infrastructure Partners, Canada's Northland Power, and a consortium involving Australian financial firm Macquarie Corp. President Tsai Ing-wen's government has vowed by phase out nuclear power by 2025 by making renewable energy account for 20 per cent of Taiwan's electricity, or 5.5 GW.  EPA-EFE/DAVID CHANG
15 Mar

Appui d’un fabricant danois pour le financement d’un parc éolien au Vietnam

Copenhague – Le fabricant danois des éoliennes Vestas a annoncé avoir aidé le développeur vietnamien Tan Hoan Cau Joint Stock Corporation à sécuriser le financement du parc éolien de 33 MW Huong Linh 1 dans le pays de l’Asie du Sud-Est.

Les activités de financement structuré du fabricant de turbines ont coordonné les financiers, parmi lesquels l’Agence danoise de crédit à l’exportation (EKF), une banque offshore et une banque vietnamienne, afin de fournir des fonds pour le projet.

« Grâce à une connaissance approfondie du marché et des clients, Vestas a été en mesure de mener un effort de collaboration pour développer une solution innovante consistant à structurer une garantie bancaire locale à la banque offshore, qui a à son tour reçu une garantie supplémentaire d’EKF », a déclaré la société.

Huong Linh 1 est situé dans la ville de Huong Hoa, dans la province de Quang Tri. Vestas fournit et supervise l’installation de 15 turbines de la plate-forme de 2 MW.

La société danoise fournira également un contrat de service de 10 ans (AOM 4000), y compris une solution SCADA de commerce en ligne Vestas.

La clôture financière du projet a été achevée en décembre et l’installation de la turbine devrait débuter vers la fin du premier trimestre de 2019.

« La clôture financière de cet accord avec EKF, l’agence danoise de crédit à l’exportation, constitue une étape importante dans l’industrie éolienne au Vietnam », a affirmé Nguyen Trung Thanh, directeur adjoint de la Société de Tan Hoan Cau.

« Grâce aux résultats obtenus par Vestas dans la région Asie-Pacifique et à sa capacité à fournir des solutions personnalisées, nous sommes heureux qu’ils nous aient mis en contact avec les bons partenaires pour financer notre projet », a-t-il ajouté.

Clive Turton, président de Vestas Asie-Pacifique, a relevé que «l’obtention de cette commande souligne l’expertise de Vestas en matière de financement structuré afin d’offrir à ses clients des solutions de financement sur mesure, adaptées à leurs besoins spécifiques».

« Ce projet témoigne également de la confiance constante de THC en nous depuis notre coopération dans le parc éolien de Huong Linh 2, qui a commencé à produire de l’énergie propre en septembre 2017 », a-t-il poursuivi.

Pour la directrice de l’EKF, Kirstine Damkjaer, «le Vietnam est un pays qui a des besoins énergétiques croissants et de bonnes conditions pour l’énergie éolienne. EKF a participé au financement de parcs éoliens dans le monde entier et nos garanties permettent d’attirer des financements de projets auprès de banques internationales».

« Nous voyons un grand potentiel au Vietnam et sommes très fiers de faire partie du financement du parc éolien de Huong Lihn 1. EKF est prête à couvrir davantage de financements de parcs éoliens au Vietnam dans les années à venir », a-t-elle soutenu.

.- Le gouvernement danois a annoncé jeudi qu’il compte augmenter à 30 millions de couronnes sa contribution à l’ONU-Environnement en 2019.

« Le Danemark soutient la promotion d’initiatives durables dans les pays en développement et, surtout, les objectifs de développement durable. La lutte contre le changement climatique est une priorité, mais il ne faut pas oublier les autres problèmes environnementaux. Par conséquent, nous voulons maintenant apporter une contribution supplémentaire à ONU Environnement », a affirmé la ministre de la Coopération au développement, Ulla Tørnæs, citée dans un communiqué.

Voir Aussi