EntreprisesLe danois Ørsted annonce une augmentation de 51% de ses bénéfices offshore

Entreprises

POUR ILLUSTRER LE PAPIER DE CELINE AGNIEL : "LE TOURISME INDUSTRIEL : UNE ACTIVITE D'ETE ALTERNATIVE QUAND LE SOLEIL BOUDE". Un touriste photographie des éoliennes lors d'une visite organisée par EDF-Energies Nouvelles dans le parc éolien de Bouin, le 06 Aout 2009. Quand le temps n'est pas au beau fixe et que les estivants se lassent d'écumer musées et châteaux autour de leur lieu de villégiature, il reste encore pour les plus curieux le tourisme industriel et artisanal.  AFP PHOTO FRANK PERRY / AFP PHOTO / FRANK PERRY
26 Avr

Le danois Ørsted annonce une augmentation de 51% de ses bénéfices offshore

Copenhague – Le géant énergétique danois Ørsted (ex-Dong Energy) a annoncé, jeudi, un bénéfice net de 3 milliards de couronnes (402,7 millions d’euros) au premier trimestre 2018, une hausse de 150% par rapport à la même période de l’année dernière, en grande partie grâce à la bonne performance des parcs éoliens au Royaume-Uni.

Ørsted a déclaré des bénéfices de 3,2 milliards de couronnes provenant des parcs éoliens en exploitation au premier trimestre de 2018, soit une augmentation de 51% par rapport à la même période de l’année dernière.

Cette augmentation est principalement attribuable à la montée en puissance des parcs éoliens offshore de Walney Extension, de Race Bank et de Burbo Extension au Royaume-Uni, ainsi qu’à des vents plus forts, notamment au Royaume-Uni, qui ont entraîné une hausse de 43% de la production.

Les parcs éoliens offshore en exploitation ont généré 3 TWh d’électricité au premier trimestre 2018, contre 2,1 TWh pour la même période de 2017. Au Royaume-Uni, Ørsted a enregistré un bond de 100% de la production, passant de 1 TWh au T1 2017 à 2 TWh au T2 2018.

La production d’électricité au Danemark a diminué de 14%, tandis que les parcs éoliens offshore allemands ont enregistré une performance similaire à celle du premier trimestre 2017.

« L’activité éolienne offshore s’est très bien comportée au premier trimestre avec des rendements élevés de nos actifs d’exploitation et de bons progrès sur nos projets de construction », a déclaré le PDG d’Ørsted, Henrik Poulsen, cité dans un communiqué de la compagnie.

La part d’énergie renouvelable est passée de 56% au premier trimestre 2017 à 68% au premier trimestre 2018. Au total, la société a enregistré un résultat d’exploitation (EBITDA) de 5,5 milliards de couronnes, en hausse de 68% par rapport à 2017.

La rentabilité des capitaux employés (ROCE) est passée à 27% au premier trimestre 2018 contre 17% pour la même période de l’année 2017. La société a augmenté ses prévisions d’EBITDA pour 2018 de 12-13 milliards à 12,5-13,5 milliards de couronnes.

L’augmentation est attribuable à un début d’année fort sur le plan opérationnel et à un résultat positif d’un arbitrage lié à un contrat d’achat de gaz.

« La sélection du ou des soumissionnaires préférés dans la vente aux enchères du Massachusetts devrait être annoncée fin mai. En outre, le résultat de l’allocation du réseau de 3.5GW à Taiwan est attendu dans les semaines », a expliqué M. Poulsen.

« Nous participons à cette vente aux enchères avec nos quatre projets d’éoliennes offshore Greater Changhua. En avril, nous avons soumis une offre dans la vente aux enchères dans le Connecticut, en concurrence pour 200 MW de capacité éolienne offshore. Nous avons également soumis des offres lors de la vente aux enchères allemande, où nous prévoyons recevoir les résultats dans les semaines à venir », a-t-il poursuivi.

BI.

Voir Aussi