EntreprisesLe danois Vestas affiche un bénéfice en baisse de 2,8% en 2017

Entreprises

Post_11_VestasLogo
07 Fév

Le danois Vestas affiche un bénéfice en baisse de 2,8% en 2017

Copenhague – Le chiffre d’affaires du constructeur danois des éoliennes Vestas, le plus grand fabricant de turbines au monde, s’est établi à 9,95 milliards d’euros en 2017, en baisse de 2,8% par rapport à 10,23 milliards d’euros l’année précédente.

Le résultat brut passe de 2,12 milliards d’euros en 2016 à 1,96 milliard d’euros l’année dernière, tandis que le résultat d’exploitation (EBITDA) s’établit à 1,65 milliard d’euros, en baisse de 9,6% par rapport à 1,82 milliard d’euros en 2016.

La société a terminé l’année avec un cash-flow libre de 1,21 milliard d’euros, en baisse par rapport à 1,36 milliard d’euros l’année précédente.

Vestas a décrit son chiffre d’affaires, ses bénéfices et ses flux de trésorerie disponibles comme étant « à un niveau sain, malgré des marchés très concurrentiels ».

Le PDG Anders Runevad a indiqué que les réductions étaient dues à « une concurrence féroce, à la pression des prix et à la maturité continue » du secteur, tout en saluant la « forte performance » de Vestas en 2017.

Les prises de commandes de la société danoise sont passées de 10.494MW en 2016 à 11.716MW l’année dernière, mais elles ont généré un chiffre d’affaires moins important – 8,9 milliards d’euros en 2017 contre 9,5 milliards l’année précédente.

Le carnet de commandes a toutefois progressé de 11,6% d’une année sur l’autre, passant de 10,7 milliards à 12,1 milliards d’euros. La société a déclaré qu’elle s’attend à ce que les bénéfices de sa division de services augmentent encore davantage en 2018.

La marge d’EBIT de Vestas pour l’année a été de 12,4%, contre 13,9% en 2016.

« 2017 a été une année marquée par une concurrence féroce, une pression sur les prix et la poursuite de la maturité du secteur de l’énergie éolienne », a expliqué Runevad, ajoutant que, dans ce contexte, « la performance de Vestas en 2017 a été solide, car nous avons une fois de plus dominé l’industrie sur les marges bénéficiaires et généré des revenus solides, des flux de trésorerie disponibles, des prises de commandes record et des activités de services rentables ».

« Nous avons démontré que même dans des conditions aussi difficiles, nous pouvons contrôler les coûts et utiliser notre présence mondiale et notre leadership technologique pour rester le leader de l’industrie », a-t-il soutenu.

Pour 2018, Vestas table sur un chiffre d’affaires de 10 à 11 milliards d’euros et une marge EBIT de 9 à 11%.

 

Voir Aussi