EntreprisesLa Russie teste un appareil qui capture les déchets spatiaux

Entreprises

epa06931043 An exterior view of the newly opened workshop for the assembly of payload modules for prospective spacecraft, at the Yaroslavl Radio Plant, in Yaroslavl, Russia, 06 August 2018. The Yaroslavl Radio Plant is part of the RTI Systems holding of the Sistema conglomerate which manufactures communications equipment for military, space and civil use, including radio sets for air-to-air, air-to-ground and ground-to-air radio telephone communication and for the transmission of coded telemetric data.  EPA-EFE/SERGEI ILNITSKY
06 Fév

La Russie teste un appareil qui capture les déchets spatiaux

Moscou – Des ingénieurs russes de la société « Russian Space Systems » ont déposé un certificat de brevet pour un appareil qui capture les déchets spatiaux et les convertit en carburant spatial, ont indiqué mercredi des médias russes.

La responsable des brevets dans la société, Maria Barkova, a indiqué que son entreprise a l’intention d’obtenir à l’avenir le brevet international, ajoutant qu’elle a déposé une demande de production d’un modèle industriel pour l’appareil, précisant que l’appareil devrait avoir une durée de vie de 10 ans.

Afin de capturer les déchets qui flottent sur l’orbite de la Terre, l’appareil utilisera un réseau en titane d’un diamètre de 100 mètres, qui peut collecter 500 kg de minéraux en un seul processus, puis les broyer et les convertir en méthane et en eau, a souligné la responsable.

L’eau extraite des minéraux est nécessaire pour obtenir de l’oxygène et de l’hydrogène, a souligné Mme Barkova, ajoutant que le méthane est utilisé comme carburant spatial pour les engins spatiaux.

Voir Aussi