EntreprisesUSA: La société Alliant Energy prévoit 300 MW d’électricité à partir de l’énergie éolienne

Entreprises

This photo taken on January 13, 2017 near Villeveyrac, southern France, shows wind turbines. / AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
04 Oct

USA: La société Alliant Energy prévoit 300 MW d’électricité à partir de l’énergie éolienne

Washington – La société Alliant Energy devra ajouter 300 MW d’électricité à partir de l’énergie éolienne dans son projet implanté dans l’Iowa. Le nouveau parc éolien, appelé projet Upland Prairie, se composera de 100 à 150 éoliennes à rotation lente qui produiront suffisamment d’électricité pour alimenter près de 102 000 maisons américaines.

La société indique avoir finalisé un accord avec Apex Clean Energy dans ce sens, et affirme que la construction du parc éolien débutera au printemps 2018.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Nord pour la journée du mercredi 04 octobre:

Le tsunami qui a frappé le nord-est du Japon en 2011 a porté près de 300 espèces des milliers de kilomètres à travers l’océan Pacifique vers la côte ouest des États-Unis.

Une récente étude, révélant ce que les experts appellent la migration maritime la plus longue jamais enregistrée, a conclu qu’environ un million de créatures – y compris des crustacés, des limaces de la mer et des vers de la mer – ont fait le voyage de 7 725 km sur une flottille de débris que le tsunami a projeté dans la mer.

Entre juin 2012 et février 2017, 289 espèces vivant dans les côtes japonaises se sont accrochées à 600 morceaux de débris qui les ont transportées vers la côte ouest américaine sur les plages des États du Washington, de l’Oregon, de la Californie, de l’Alaska et d’Hawaï, ainsi que dans la province canadienne de la Colombie-Britannique.
Canada :

Plus de 1.200 professionnels du secteur éolien du Canada et d’ailleurs participent au 33è Congrès annuel et salon professionnel de l’Association canadienne de l’énergie éolienne (CanWEA 2017), qui se déroule du 3 au 5 octobre à Montréal.

Durant cet événement, un groupe de conférenciers experts se penchera sur un éventail de sujets, notamment les nouvelles occasions d’expansion commerciale, les tendances du marché éolien et énergétique, les pratiques exemplaires de l’industrie et les innovations technologiques.

Au salon professionnel, plus de 110 exposants représentant les plus grandes entreprises de l’industrie au Canada feront connaître les derniers produits et services éoliens.

Le réseau électrique de demain était au cœur de la séance plénière inaugurale : experts indépendants et professionnels du secteur électrique se sont ainsi penchés sur l’influence des sources d’électricité renouvelable et économique, le développement à vitesse grand V des technologies de stockage et de réseau intelligent, l’évolution des attentes des consommateurs et l’engagement mondial pour une croissance propre sur la façon de produire et d’utiliser l’énergie.

Les conférenciers ont également exprimé leur vision quant au rôle de guide que peuvent jouer les gouvernements et les services publics du pays dans la transition énergétique.

Les nouveaux moteurs de la demande en énergie éolienne, notamment la popularité grandissante des véhicules électriques, les occasions d’affaires qui émergent dans les régions éloignées et le Nord canadien, l’intérêt croissant pour l’exportation de l’énergie éolienne aux Etats-Unis, l’augmentation des achats d’énergie renouvelable par les entreprises, et les réformes nécessaires du marché de l’électricité pour stimuler l’investissement dans les sources de production propres, feront aussi partie des sujets qui seront débattus lors de cette rencontre.

Panama

Le président Juan Carlos Varela a opposé son véto à une loi adoptée récemment par le parlement interdisant la vente et l’utilisation des sacs en plastiques à base de polyéthylène ou de substances non-biodégradables.

Le chef de l’Etat a justifié son opposition par le fait que la polyéthylène est utilisée dans la fabrication de tous les sacs en plastique, même biodégradables, ajoutant que les seuls sacs respectueux de l’environnement sont ceux fabriqués à base de produits tels que le maïs, la canne à sucre ou toute autre substance qui se dégrade lorsqu’elle est exposée à l’air, à la lumière du soleil ou à l’eau.

M. Varela a également souligné que la loi ne peut être appliquée en deux semaines, comme prévu dans le texte, mais sa mise en oeuvre pourrait prendre jusqu’à sept mois, puisqu’elle touche non seulement le ministère du commerce et de l’industrie, mais également celui de l’environnement.

Mexique

Le Mexique célèbre cette semaine la Journée mondiale des oiseaux migrateurs avec pour objectif de promouvoir la sensibilisation vis à vis de la conservation de ces espèces et de leurs habitats eu égard à leur importance pour la préservation des écosystèmes et la lutte antiparasitaire.

Le Mexique est l’un des pays les plus importants du monde en termes de nombre d’espèces d’oiseaux avec plus d’un millier d’espèces, dont 102 sont endémiques (exclusives à ce pays).

Dans le cadre des actions de conservation des espèces rares, le gouvernement fédéral a inauguré récemment le Centre national pour le contrôle et la protection de l’aigle royal, d’une superficie de 9.672 m2, pour reproduire, réhabiliter et réintégrer des aigles et d’autres oiseaux de proie à la nature.

Les participants au septième Congrès national sur la recherche en matières des changements climatiques, tenu mardi sous le thème: ”De l’anthropocène à la durabilité », ont affirmé que le Mexique a le potentiel pour subvenir à ses besoins d’électricité à partir d’énergies renouvelables éolienne et solaire, appelant le gouvernement et les entreprises à inverser davantage dans ces énergies à même de réduire les effets néfastes du pétrole sur l’environnement et les changements climatiques.

S’exprimant à l’ouverture de cette rencontre scientifique, le directeur académique de l’Institut Polytechnique National, Miguel Ángel Álvarez Gómez, a reconnu que le pays n’a pas une stratégie globale en faveur de l’environnement dans les domaines de l’économie, de l’écologie et de développement durable, pour réduire son dépendance des combustibles fossiles, notamment le pétrole.

Tout en reconnaissant les efforts déployés par les autorités gouvernementales pour soutenir les entreprises qui favorisent la transformation technologique en faveur de l’environnement et la diminution de l’utilisation des gaz à effet de serre, l’expert a jugé essentiel que le gouvernement fasse davantage d’efforts pour faire face aux effets des changements climatiques.

Voir Aussi