EntreprisesVattenfall étudie la possibilité de connecter son éolienne offshore au parc éolien offshore suédois

Entreprises

Chili
16 Nov

Vattenfall étudie la possibilité de connecter son éolienne offshore au parc éolien offshore suédois

Stockholm- La compagnie énergétique suédoise Vattenfall étudie la possibilité de connecter son éolienne offshore danoise Kriegers Flak au parc éolien offshore suédois Kriegers Flak II.

Selon Vattenfall, un câble transfrontalier d’une capacité de 300 à 400 MW pourrait relier les deux parcs éoliens à partir de 2025.

La société danoise Kriegers Flak sera également connectée au parc éolien offshore allemand de 288 MW (EnBW Baltic 2), via la solution de grille combinée Kiergers Flak, un partenariat entre Energinet et 50Hertz portant sur deux câbles de 150 kV.

La mise à l’essai de cette liaison est prévue pour le premier trimestre 2020. Il s’agira du premier projet d’interconnexion éolienne offshore au monde.

Le parc éolien offshore danois Kriegers Flak de 605 MW comprendra 72 turbines Siemens Gamesa de 8,4 MW sur des fondations monopiles.

La décision d’investissement finale pour le projet a été prise fin 2018 et attend l’approbation finale d’une étude d’impact sur l’environnement supplémentaire de l’Agence danoise de l’énergie (DEA).

Une consultation publique s’achèvera en décembre et la DEA espère accorder des autorisations finales pour le projet en janvier 2020.

Le projet suédois Kriegers Flak II de 640 MW est en phase de réautorisation pour permettre des hauteurs plus élevées et un temps plus long pour la finalisation de la construction. Sous réserve de l’obtention d’un permis, le parc éolien pourrait être construit entre 2024 et 2027.

Voir Aussi