evenementsArgentine: Organisation de deux réunions régionales sur l’éducation environnementale

evenements

29 Sep

Argentine: Organisation de deux réunions régionales sur l’éducation environnementale

Buenos Aires – Le secrétariat à l’Environnement et au Développement durable et le ministère de l’Éducation ont organisé deux réunions régionales à Rio Negro et à Neuquén sur l’éducation les 26 et 27 septembre.

L’objectif de ces réunions était de développer et de promouvoir des programmes de sensibilisation à l’environnement dans les deux régions afin d’orienter les actions locales conformément aux caractéristiques et aux priorités de chaque région, de manière participative entre les secteurs et dans le cadre de la stratégie nationale d’éducation.

« Nous travaillons pour accompagner les régions de Rio Negro et de Neuquén en apportant des contributions de fond au document de base que nous présenterons cette année sur la stratégie nationale d’éducation relative à l’environnement », a déclaré Javier Goldschtein, directeur de l’éducation environnementale et de l’engagement civique dans l’environnement.

================================

Brésil – La municipalité de la ville de Cuiabá, capitale de l’État du Mato Grosso, dans la région centre-ouest, a inauguré récemment le premier abribus construit à partir d’anciens conteneurs.

cette initiative a été réalisée dans le cadre d’un programme de financement sponsorisé en échange de l’exploitation d’un espace publicitaire, garantie pour 5 années.

La municipalité de Cuiabá souhaite étendre ce dispositif à 82 abribus, situés dans les endroits les plus fréquentés de la ville.

Afin d’être transformés en abribus, les conteneurs précédemment mis au rebut, subissent un intense processus de restauration.

Outre le décapage de la structure métallique et une peinture toute neuve, une toiture végétalisée est également installée, contribuant ainsi à l’isolation thermique de l’abribus, mais également à rendre la ville un peu plus verte.

L’abribus intègre également des équipements dédiés au confort, avec des prises et des ports USB, une mini bibliothèque en libre accès et un système assez classique d’informations voyageurs.

================================

Chili – Le ministère chilien des Transports a proclamé, le vendredi 28 septembre, Journée nationale sans automobile.

Cette initiative, une première au Chili, s’inscrit dans le cadre de la promotion des transports en commun ainsi que des autres modes de mobilité urbaine, a relevé la ministre de tutelle Gloria Hutt.

Elle vise également à aider à décongestionner les villes et contribuer à réduire les gaz à effet de serre dans les grandes agglomérations urbaines du pays.

A titre d’exemple, d’un million de trajets sont effectués à vélo par jour dans la région métropolitaine de Santiago, plus de 5 millions dans les transports en commun et environ 6 millions correspondent à des randonnées.

============================

Colombie – Une nouvelle polémique a éclaté suite à la décision de la mairie de Bogotá d’interdire la vente de maïs pour alimenter les pigeons de la place de Bolivar, dans le centre historique de cette mégapole, rapporte la presse locale.

Cette décision vise à faire baisser la présence massive de ces oiseaux dans cette place emblématique de la capitale, ajoute la même source.

Selon le maire de Bogotá, Enrique Peñalosa, ces pigeons risquent de transmettre des maladies aux visiteurs de la place, d’où, a-t-il expliqué, la décision d’interdire de les alimenter.

Les pigeons pourraient être porteurs de maladies graves dont certaines transmissibles pourraient créer des problèmes de santé, a ajouté Peñalosa.

Selon lui, le coût d’entretien des édifices historiques comme le Congrès, la Cathédrale, le Palais de Justice et la Mairie s’élèvent à plusieurs millions de pesos par an car les déjections des pigeons sont corrosives et détériorent ces bâtisses.

============================

Pérou – Entre le 26 et le 28 décembre, la capitale péruvienne de Lima a accueilli la Conférence nationale sur la recherche scientifique dans les aires protégées afin de susciter l’intérêt des jeunes chercheurs pour les possibilités de recherche disponibles dans ces régions afin de contribuer à la prise de décision pour une gestion efficace de la biodiversité et des écosystèmes.

« Cette conférence marque le début d’un important travail visant à organiser et à rassembler les résultats de toutes les recherches menées dans les aires protégées en vue de leur utilisation dans la gestion et la gestion des espaces naturels protégés », a déclaré Lucia Ruith, vice-ministre de l’Environnement chargée du développement stratégique des ressources naturelles.

Elle a ajouté que cette conférence est une opportunité appropriée pour promouvoir et poursuivre la recherche pour ces zones naturelles protégées.

Voir Aussi