evenementsChangements climatiques : Le Maroc participe à Amman à une réunion régionale pour l’évaluation des…

evenements

Changements-climatiques-copier
19 Oct

Changements climatiques : Le Maroc participe à Amman à une réunion régionale pour l’évaluation des progrès accomplis

Amman – Les travaux d’une réunion régionale, organisée par le Réseau de l’action climatique dans le monde arabe, se sont ouverts, vendredi à Amman, en vue d’établir un bilan d’étape des réalisations accomplies, avec la participation d’associations et d’organisations représentant plusieurs pays arabes et africains, dont le Maroc.

Cette réunion de deux jours, organisée avec l’appui de la Fondation allemande Friedrich Ebert, vise à contribuer de manière significative au processus « Dialogue de Talanoa » et à favoriser la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris.

A l’ouverture de cette rencontre, le directeur des programmes de l’énergie et du climat à la Fondation initiatrice Hamza Bni Yassine a souligné que le « Dialogue de Talanoa » appelle toutes les parties prenantes, institutions, experts et société civile, à contribuer aux efforts visant à réaliser les objectifs à long terme de l’Accord de Paris.

Ce Dialogue est l’un des efforts les plus palpables en vue d’associer les acteurs non-étatiques au processus de prise de décision relative à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatique.

Pour sa part, le président du club de l’environnement à l’Association « Femmes de mon pays » pour le développement et le tourisme, Mohamed Drafate a indiqué que cette rencontre revêt une grande importance dans la mesure où elle permet d’examiner en profondeur la situation climatique dans chaque pays via les mécanismes du « Dialogue de Talanoa ».

Dans une déclaration à la MAP, M. Drafate a relevé que le monde arabe est parmi les régions les plus touchées par les effets des changements climatiques, notamment en matière des ressources hydriques.

Initialement appelé « dialogue de facilitation » dans le texte de l’Accord de Paris, le « Dialogue de Talanoa » s’assigne deux objectifs majeurs : « faire le point sur les efforts collectifs des Parties » concernant les progrès accomplis vers la réalisation de l’objectif à long terme de neutralité carbone et « orienter la préparation des contributions déterminées au niveau national ».

Voir Aussi