evenementsLa COP25, une opportunité pour parvenir à un accord global sur les changements climatiques (ONG)

evenements

Sans titre-1 copier
03 Déc

La COP25, une opportunité pour parvenir à un accord global sur les changements climatiques (ONG)

— Envoyés spéciaux —

Madrid – La 25è Conférence des parties de la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP25) constitue une opportunité pour échanger et négocier avec les autres parties pour parvenir à un accord global sur les changements climatiques, a affirmé, mardi à Madrid, le Président de l’ONG « Leaders Club », active dans le domaine de l’investissement et de l’environnement, Younes Karrouk.

« L’objectif de notre participation à la COP25 est d’essayer d’avoir un accord global avec d’autres pays sur différents points et axes intéressants portant sur le protocole de Kyoto et l’Accord de Paris », a-t-il indiqué, dans une déclaration à la MAP, en marge des travaux de cette conférence.

Plusieurs réunions sont prévues avec des délégations de pays de différents continents avec l’ambition de réaliser un challenge et essayer d’influencer pour parvenir à un meilleur avenir environnemental pour toute la planète, a-t-il ajouté.

« Nous essayons, à travers des interventions dans divers panels et sessions, d’avoir l’agrément des pays pollueurs, principalement les Etats-Unis d’Amérique et la Chine », a poursuivi M. Karrouk, rappelant que le Maroc, qui n’est pas un pays pollueur, plaide en vue de garantir le financement des pays pollueurs pour la réduction des impacts des gaz à effet de serre sur les pays en voie de développement.

Les travaux de la COP 25 se sont ouverts, lundi à Madrid, avec la participation de 196 pays, dont le Maroc, représenté par une importante délégation ministérielle conduite par le le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani, et plusieurs acteurs de la société civile.

Ce sommet mobilise une cinquantaine de dirigeants mondiaux, des chefs d’Etat et de gouvernement, des présidents des institutions de l’Union européenne (UE) et de hauts représentants d’institutions internationales, telles que l’OCDE et la Banque inter-américaine de développement (BID), en vue de débattre des moyens de faire face aux défis du changement climatique.

Organisée sous la présidence du gouvernement du Chili, et avec le soutien logistique du gouvernement espagnol, cette conférence a pour objectif principal de prendre des mesures qui seront cruciales pour la suite du processus de l’ONU Changements climatiques.

Voir Aussi