evenementsLes journées internationales de dragage les 25 et 26 octobre à Casablanca

evenements

journées internationales de dragage (JID 2018)
22 Oct

Les journées internationales de dragage les 25 et 26 octobre à Casablanca

Casablanca – La 4è édition des journées internationales de dragage (JID 2018) réuniront, les 25 et 26 octobre courant à Casablanca, chercheurs et professionnels des milieux industriels, universitaires et représentants gouvernementaux d’Europe, d’Afrique et d’ailleurs, en vue de promouvoir un échange de connaissance et d’expérience en matière de dragage et les domaines associés.

Cet événement, qui sera organisé par le comité Maroc de la Section Africaine du CEDA (CEDA-AS), a décidé de se pencher sur un thème d’actualité pour le continent africain en l’occurrence ‘’Dragage & Environnement, Levier de Développement en Afrique’’, soulignent les organisateurs, dans un communiqué.

L’objectif principal de ces Journées est l’échange d’informations, de connaissances et d’expériences sur les projets maritimes africains réalisés, en cours de réalisation, et ceux à venir et le rôle du dragage, activité primordiale pour l’accompagnement de ces projets dans le respect total de l’environnement.

Ainsi les thèmes proposés lors de cette édition porteront sur ‘’Nouvelles techniques de dragage’’, ‘’Dragage et développement des infrastructures terrestres et maritimes/impact sur l’environnement’’ et ‘’Sûreté et sécurité à bord des unités de dragage’’.

Environ 60% de la population mondiale vit aujourd’hui à moins de 60 kilomètres des côtes. Ce chiffre augmente considérablement suite à l’accroissement de la population mondiale, aux exodes et migrations, et à l’urbanisation massive.

L’aménagement des zones côtières ainsi que l’exercice des multiples activités provoque une dégradation de l’environnement causant de graves incidents écologiques, ainsi et souvent, des conflits socio-économiques.

En outre, les modes de développement qui ignorent la dynamique des systèmes écologiques côtiers, ont des impacts environnementaux catastrophiques, notamment sur les littoraux en érosion massive. L’exploitation non contrôlée, acharnée et anarchique des granulats d’origine marine créée terres basses fréquemment inondées. A cela s’ajoute l’incidence incontestée au développement économique des littoraux et à l’installation de nouvelles infrastructures portuaires.

L’Afrique reste un des continents les plus affecté par cette problématique. Les régions à façade maritime ouverte sont des plus vulnérables et connaissent des dégradations considérables de leur littoral. Réflexion de la conception des installations et des infrastructures maritimes face à cette problématique s’impose.

La Centrale Dredgine Association (CEDA) est une organisation professionnelle internationale qui constitue la principale composante de la World Dredging Association (WODA). Cette association regroupe les plus grands opérateurs portuaires et du dragage, ainsi que les plus hautes autorités scientifiques et techniques dans le domaine du dragage, du génie maritime et de la protection du littoral.

Créée en 2002, CEDA-AS, représente, quant à elle, la Section Africaine du CEDA (Europe, Moyen orient et Afrique) et regroupe les personnalités morales et physiques les plus déterminantes dans les secteurs maritimes et portuaires dans le continent Africain.

Voir Aussi