evenementsLa loi littoral « a permis de préserver nos côtes de l’urbanisation depuis plus de 30 ans »(…

evenements

French Minister of Ecological and Inclusive Transition Nicolas Hulot delivers a speech to present his plan on climate on July 6, 2017 in Paris. 
France will end sales of petrol and diesel vehicles by 2040 as part of an ambitious plan to meet its targets under the Paris climate accord, new Ecology Minister Nicolas Hulot announced on July 6. / AFP PHOTO / Thomas Samson
05 Juin

La loi littoral « a permis de préserver nos côtes de l’urbanisation depuis plus de 30 ans »( Nicolas Hulot)

Paris – La loi littoral « a permis de préserver nos côtes de l’urbanisation depuis plus de 30 ans », avait rappelé le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, cité par le communiqué.

L’Assemblée nationale française a examiné la semaine dernière dispositions portant sur la loi Littoral.

Les débats ont témoigné de l’attachement du Gouvernement et de l’Assemblée Nationale au patrimoine littoral qui constitue une grande richesse nationale au service de l’attractivité des territoires et du cadre de vie des Français, avait souligné le ministère de le Transition écologique et solidaire dans un communiqué.

« La loi littoral fait partie presque intégrante de l’ADN français », a affirmé la secrétaire d’État auprès du ministre français de la Transition écologique et solidaire, assurant que le gouvernement n’y touchera pas.

« On a tranché, la loi littoral, nous n’y toucherons pas », a-t-elle dit sur France Inter en réaction à l’examen la semaine dernière par l’Assemblée nationale de certaines dispositions relatives à ce texte.

« On ne va pas changer du tout la loi littoral elle reste, elle est importante, elle fait partie presque intégrante de l’ADN français », a insisté la secrétaire d’Etat.

++++++++++++++++++

Voici le bulletin de l’écologie de l’Europe Occidentale pour la journée du mardi 05 juin 2018:

Bruxelles –  L’annonce du gouvernement bruxellois d’un accord de principe pour l’interdiction de rouler au diesel en 2030 semble de plus en plus relever de « la posture plutôt que de la conviction », a déploré lundi le député écologiste Arnaud Pinxteren.

« Il est évident que la lutte contre la pollution de l’air est une question sensible et difficile, mais jeter de la poudre aux yeux en faisant croire qu’on agit là où en réalité il n’y a pas de consensus, c’est regrettable et inconséquent », a dénoncé le parlementaire de l’opposition, notant que l’annonce de la ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault « a duré deux jours, le temps pour ses collègues, et singulièrement (le ministre de l’Economie) Didier Gosuin, de dénoncer l’effet d’annonce ».

Le député bruxellois a souligné la nécessité de mesures « courageuses et collégiales », tout en fustigeant l’attitude actuelle du gouvernement qui ne permet pas aux utilisateurs de savoir ce qu’il y a lieu de faire.

Le gouvernement bruxellois a donné jeudi son feu vert de principe à une interdiction des véhicules diesel au plus tard d’ici 2030, avait annoncé la ministre bruxelloise de l’Environnement.

Cette interdiction n’est toutefois pas acquise, avait nuancé le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort en mettant l’accent sur l’importance de la phase de concertation qui doit s’ouvrir avec les acteurs et secteurs professionnels concernés.

-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Lisbonne –  L’appel pour le changement des comportements est désormais au cœur des initiatives des associations, des entreprises, des municipalités et du gouvernement, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, avec un accent particulier sur la lutte contre la pollution par le plastique jetable.

Au Portugal, le gouvernement a choisi la gestion et l’utilisation de l’eau, l’efficacité de l’utilisation des matériaux dans la construction des maisons et la réduction de la consommation de plastique comme principaux thèmes de la semaine de l’environnement qui connaîtra la participation jusqu’à vendredi, du ministre de l’Environnement à différents événements à travers tout le pays.

Les différentes initiatives devraient connaitre la présentation du Rapport sur l’état de l’environnement (REA), qui recueille des informations sur les différents domaines de l’environnement, des déchets, de l’eau, de l’air, du bruit ou de la conservation de la nature.

Madrid – Le parti vert espagnol Equo a présenté lundi un document intitulé «Dix propositions écologistes pour freiner la crise environnementale», à travers lequel le parti tend la main au prochain gouvernement socialiste pour traiter les questions urgentes en la matière, comme l’élaboration de la loi sur le changement climatique ou la protection de la biodiversité.

Parmi les dix mesures considérées comme prioritaires à cet égard par Equo, figure l’amélioration de la politique de traitement des déchets et l’élimination définitive des sacs en plastique dans les commerces.

Le parti vert réclame également le gel de la réforme de la loi sur la biodiversité, qui avait été initiée par le Parti populaire (PP) en vue d’autoriser l’introduction de certaines espèces invasives à des fins d’intérêt économique.

++++++++++++++++++++++

-L’ONG Ecologistes en Action a qualifié de «négatif» le bilan du gouvernement de Mariano Rajoy dans le domaine environnemental, affirmant que les mandats de cet exécutif ont été marqués par «le blocage» des initiatives législatives sur ce plan, ce qui a empêché la réalisation d’avancées significatives.

Dans un communiqué, l’organisation a affirmé que les six ans de mandat du gouvernement Rajoy ont été «très négatifs pour l’environnement», avec «peu d’avancée et de grands reculs».

Ecologistes en Action a notamment critiqué la loi sur le littoral, adoptée par le gouvernement Rajoy et qui a conduit à «la privatisation d’une bonne partie du littoral et à l’insuffisance de la protection de cette partie du territoire».

++++++++++++++++++++++

Le Syndicat des énergies renouvelables organise 12 juin 2018 à e Cherbourg la 5ème édition des Assises nationales des Énergies Marines Renouvelables intitulées « EMR : réaliser sans attendre l’ambition énergétique et industrielle de la France ! ».

Cette rencontre accueillera l’ensemble des acteurs impliqués dans le développement des filières EMR : représentants des régions maritimes, dirigeants d’entreprises, directeurs d’administration, représentants d’organisations européennes, a indiqué le Syndicat.

Cette 5ème édition s’articulera autour de 3 tables rondes : Quel rôle des EMR dans le mix électrique ? Les EMR, quelles opportunités industrielles ? et Planifier pour changer d’échelle en s’intégrant à l’environnement.

Voir Aussi