En vedetteOuverture à Casablanca du 10ème Salon international « Pollutec Maroc »

En vedette

Le salon international des équipements, des technologies et des services de l'environnement ‘‘Pollutec Maroc", ouvre ses portes, mercredi, (03/10/12) à la foire internationale de Casablanca.
02 Oct

Ouverture à Casablanca du 10ème Salon international « Pollutec Maroc »

Casablanca – Le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani a présidé, mardi, la cérémonie d’inauguration de la 10ème édition du Salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement « Pollutec Maroc 2018 », qui se poursuit jusqu’à vendredi à la Foire de Casablanca.

Organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition connaît la participation de quelque 190 exposants de 14 pays, dont six États du continent africain, venus présenter les dernières innovations et technologies dans le domaine de l’environnement, notamment les techniques relatives au tri et à la valorisation des déchets, au traitement des eaux usées et à l’amélioration de la qualité de l’air.

Dans une déclaration à la presse, M. El Othmani, qui était accompagné de la secrétaire d’État au développement durable Nezha El Ouafi, a indiqué que « Pollutec Maroc 2018 » est une plate-forme d’affaires qui permet l’échange entre les différents décideurs et acteurs du secteur de l’environnement.

L’organisation de ce salon, dont l’inauguration a enregistré la présence de plusieurs délégations africaines, est en phase avec la stratégie nationale de développement durable, qui vise à concilier environnement, économie et impact social, a-t-il dit.

Pour sa part, Mme El Ouafi a indiqué que ce salon est devenu un rendez-vous régulier et incontournable pour les professionnels de l’environnement et constitue un bon indicateur des progrès réalisés par le Maroc en matière de protection de l’environnement et de développement durable.

Elle a fait remarquer que cet évènement coïncide avec l’adoption de la Stratégie nationale de développement durable, qui vise la mise en cohérence et la synergie des politiques et des programmes sectoriels, dans la perspective de réussir la transition vers une économie verte et inclusive.

« Pour cette édition, nous avons mis à l’honneur le Sénégal, un pays en plein essor qui accorde un intérêt particulier aux questions environnementales », a dit Mme El Ouafi, se disant convaincue que « nos défis en matière d’environnement et de développement durable ne peuvent être relevés qu’à travers une solidarité régionale, notamment dans le cadre de la coopération Sud-Sud ».

Ladite coopération reste « un pilier majeur et essentiel de l’intégration économique, dans la mesure où elle constitue un véritable levier de croissance pouvant offrir à nos pays de réelles perspectives de développement », a-t-elle affirmé.

Voir Aussi