evenementsSénégal: Les travaux du projet d’assainissement des eaux usées et de drainage des eaux pluviales…

evenements

Une délégation guinéenne visite, mercredi (05/07/17), la Station d’épuration des eaux usées (STEP) en boues activées de la ville d’Ifrane.
09 Juin

Sénégal: Les travaux du projet d’assainissement des eaux usées et de drainage des eaux pluviales de la ville de Fatick (ouest) seront achevés « d’ici la fin de l’année’’ 2018

Dakar –  Les travaux du projet d’assainissement des eaux usées et de drainage des eaux pluviales de la ville de Fatick (ouest) seront achevés « d’ici la fin de l’année’’ 2018, a assuré le directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), Lansana Gagny Sakho.

Ces travaux officiellement lancés en mai 2016 par le premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, « seront achevés d’ici la fin de l’année », a-t-il annoncé au terme d’une visite d’évaluation du niveau d’avancement de ces chantiers conduits par l’Etat du Sénégal en partenariat avec la Banque ouest africaine de développement (BOAD).

La délégation conduite par M. Sakho a visité à cette occasion la station de pompage SP3 de la capitale du Sine, au niveau des bassins de rétention des eaux pluviales des quartiers de Peulgha et Mboubane.

Le DG de l’ONAS a ensuite visité le réseau d’assainissement des eaux usées du quartier Ndia-Ndiaye avant de terminer sa tournée à la station d’épuration et la station de traitement des boues de vidange située sur la route de Foundiougne.

Le projet d’assainissement des eaux usées et de drainage des eaux pluviales de la ville de Fatick, financé à hauteur de 11 milliards de francs CFA par la BOAD, « est actuellement à un niveau d’exécution global de 68,28% », selon un document remis aux journalistes.

Gabon :

Le groupe Olam, principal actionnaire de Gabon special economic zone (GSEZ), située à 27 KM de Libreville, a mis en place, une structure de gouvernance environnementale et sociale (SGES) afin de booster les performances de ses entreprises dans le domaine du respect environnemental et social, indique un communiqué du groupe.

La SGES qui va s’appliquer, dans un premier temps, dans la zone économique spéciale de Nkok (ZESN), définira les exigences à respecter pour chaque secteur d’affaires lié à la transformation du bois de façon à ce qu’il puisse gérer ses effluents, ses émissions et ses déchets tout en assurant un environnement de travail sain et sécuritaire pour ses employés, selon le document relayé par les médias locaux.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du samedi 09 juin :

Côte d’Ivoire :

Le combat contre la pollution plastique, l’érosion côtière ainsi que l’impact du mercure et du cyanure sur l’environnement va, durant deux jours, meubler les échanges entre experts lors des journées scientifiques de la Quinzaine nationale de l’environnement dont l’ouverture s’est faite jeudi à Abidjan.

Le représentant de la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable à l’ouverture de ses assises, Kouadio Parfait a expliqué que le Gouvernement ivoirien et ses partenaires veulent poursuivre et renforcer ses actions pour une Côte d’Ivoire sans déchets plastiques et sans pollution.

Selon le conseiller technique de la ministre Anne Désirée Ouloto, cette Quinzaine et particulièrement ces journées scientifiques vont offrir l’opportunité aux experts, aux universitaires, aux collectivités et au secteur privé d’apporter des pistes ou même des solutions à la problématique de l’agression de l’environnement. « Elles permettront de relever les défis, les opportunités pour un développement plus harmonieux », a assuré M. Kouadio.

Kenya.

Le président kényan, Uhuru Kenyatta a annoncé, récemment à Nairobi, la construction d’un abattoir pour stimuler les exportations de viande du pays est-africain.

« Nous allons commencer par l’exportation d’animaux vivants, mais dans deux ans, nous devrions avoir notre propre abattoir d’exportation. Ma vision est de relancer ce secteur très important », a expliqué le chef d’Etat kényan, cité par des médias locaux.

Le président Kenyatta s’exprimait à l’issue d’une rencontre avec des représentants du Centre régional de quarantaine de Djibouti (DRQC), en visite récemment au Kenya.

Ghana:

Le président du Parlement, Mike Oquaye, a chargé le Comité mixte parlementaire pour l’environnement, la science et la technologie de mettre en place les mesures nécessaires pour lutter contre la dégradation de l’environnement.

Le comité mixte devrait recommander des mesures punitives pour les personnes impliquées dans la dégradation de l’environnement et procéder à un examen approfondi des systèmes juridiques existants en vue d’améliorer les lois sur l’environnement.

KS

Voir Aussi