evenementsUSA: La Californie devenue le premier État américain à exiger des panneaux solaires sur tous ses…

evenements

Un technicien passe près de panneaux solaires sur le site de la première centrale solaire photovoltaïque au sol en France métropolitaine, le 19 novembre 2008 à Lunel. Le site qui s'étend sur 1,5 hectares, permet l'implantation de plus de 6500 modules photovoltaïques qui convertissent de l'énergie lumineuse en énergie électrique. La production de la centrale sera de 605 900 kWh électrique par an. L'intégralité de la production sera injecté sur le réseau de distribution national, sur la ligne haute tension (20000 volts) souterraine qui borde le site. AFP PHOTO PASCAL GUYOT / AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
10 Mai

USA: La Californie devenue le premier État américain à exiger des panneaux solaires sur tous ses nouveaux bâtiments résidentiels

Washington –  La Californie est devenue mercredi le premier Etat américain à exiger des panneaux solaires sur tous ses nouveaux bâtiments résidentiels, dans le cadre de ses efforts pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Les nouvelles normes de construction entreraient en vigueur dès le 1er janvier 2020, selon la Commission californienne de l’Energie, qui a indiqué que le but est de « réduire de 50 pc la consommation énergétique dans les nouveaux logements ».

La Commission a fait savoir que ces nouvelles règles devraient faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre autant que si 115.000 voitures à carburants fossiles étaient retirées de la circulation.

 

Voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Nord pour la journée de jeudi 10 mai 2018.

Costa Rica:.

Le nouveau président du Costa Rica s’est engagé, lors de son discours d’investiture mardi à San José, à réduire l’empreinte carbone de son économie et à mettre fin à l’utilisation des énergies fossiles dans son pays.

Pour montrer la place qu’il veut donner aux thématiques environnementales, le président costaricain et ancien ministre du Travail de centre gauche, désormais le plus jeune chef d’Etat du continent, est arrivé à la cérémonie de passation de pouvoir dans un bus à hydrogène.

« Nous avons la tâche titanesque et magnifique de supprimer l’utilisation des énergies fossiles dans notre économie pour laisser la place à l’utilisation d’énergies propres et renouvelables », a souligné M. Alvarado.

« La décarbonisation est la grande tâche de notre génération et le Costa Rica doit figurer parmi les premiers pays à y arriver, si ce n’est le premier », a-t-il ajouté.

Pour ce faire, le nouveau président s’est fixé un objectif: d’ici à la conférence mondiale sur le changement climatique de 2020, son pays devra être aux avant-postes de l’accord international de Paris sur le climat et devenir le « laboratoire mondiale de la décarbonisation ».

Pour atténuer les effets du réchauffement, les 195 pays signataires de l’Accord de Paris fin 2015 ont estimé qu’il fallait limiter la hausse des températures mondiales à moins de 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle.

Panama:.

Un rapport de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD), publiée mercredi, a mis en garde contre le coût économique élevé de la désertification dans le monde, qui pourrait atteindre environ 23 trillions de dollars d’ici 2050.

Le rapport se base sur une étude menée dans 21 des pays les plus touchés par la désertification, y compris le Panama, qui perd chaque année 1,5 pc de son produit intérieur brut en raison des dommages causés par ce phénomène.

Le rapport appelle à des mesures urgentes pour mettre un terme à ce fléau alarmant pour un coût estimé à 4,6 trillions de dollars d’ici à 2050.

 

Voir Aussi