En vedetteLes villes sont des acteurs majeurs dans le développement socio-économique des pays (rencontre)

En vedette

forum economique fes meknes ecology
27 Juin

Les villes sont des acteurs majeurs dans le développement socio-économique des pays (rencontre)

Fès – Les villes constituent des acteurs majeurs au vu de leur rôle clé dans le développement socio-économique des pays, ont souligné des participants aux 6-èmes rencontres des villes amies et jumelées avec Fès, organisées mercredi, dans la capitale spirituelle.

Ces rencontres, initiées sous le thème ‘’le rôle des villes dans le développement’’, dans le cadre du deuxième Forum économique Fès-Meknès (27-30 juin), connaissent la participation des maires et des représentants d’une vingtaine de citées africaines, européennes et asiatiques jumelées avec la ville Idrisside.

Cette manifestation constitue l’occasion pour la région Fès-Meknès de promouvoir son image et faire connaitre ses potentialités et ses atouts économiques et les opportunités d’investissement qu’elle offre, a indiqué le maire de Fès, Driss Azami Idrissi, à l’ouverture de ces 6-èmes rencontres, qui se tiennent pour la deuxième fois, selon lui, en marge du forum économique Fès-Meknès.

Elle constitue également un espace pour Fès de s’inspirer des expériences et du savoir-faire des villes participantes en matière de gestion et de bonne gouvernance, a-t-il dit dans une déclaration à la MAP, ajoutant que les délégations présentes auront l’occasion de découvrir la profondeur historique et civilisationnelle de la cité Idrisside.

L’objectif principal de ces rencontres, a précisé M. Azami, est de permettre à Fès et ses villes amies et jumelées d’échanger et de débattre des moyens à mettre en œuvre pour bâtir un partenariat gagnant-gagnant.

Le maire de la ville sénégalaise Gae, Abdou Khadre Nadiaye, s’est dit ‘’honoré’’ de prendre part à cette sixième rencontre d’autant plus que Gae est désormais ville amie et jumelle de Fès, ajoutant qu’elle constitue un moment de communion et d’échanges des bonnes pratiques visant à renforcer les liens séculaires entre le Maroc et le Sénégal.

Outre les liens spirituels entre Gae et Fès, les deux villes se doivent de développer un partenariat dans les domaines économique, culturel, éducatif et de l’artisanat, a-t-il plaidé dans une déclaration similaire, ajoutant que le savoir-faire marocain en matière d’artisanat est ‘’très prisé’’ au Sénégal.

Cette rencontre, qui a été marquée par la présence du vice-président du Gabon, Pierre Claver Maganga Moussavou et du secrétaire général de l’Organisation des villes arabes (OVA), a été l’occasion pour les représentants des différentes villes, dont Fès, de présenter leurs programmes de développement et leur conception de la bonne gouvernance.

En marge du Forum économique Fès-Meknès, plusieurs accords de jumelage et de coopération ont été signés entre la capitale spirituelle et des villes européennes et africaines.

Cette manifestation, initiée par la Chambre de commerce, d’industrie et de services Fès-Meknès (CCIS-FM) et la Fondation du Forum, aspire à ouvrir des horizons de partenariat, de coopération, d’échanges d’expériences et d’opportunités d’affaires entre les acteurs économiques, les institutions locales, régionales, nationales et leurs homologues étrangers, en vue d’encourager les investissements productifs.

Au menu des discussions, divers axes liés à ‘’la dynamisation du tourisme : approches prospectives et innovantes’’, ‘’stratégies et clés d’une dynamique de croissance de l’industrie agroalimentaire’’, ‘’développement durable et/ou digital : enjeux du 21-è siècle’’, ‘’migrations et interculturalité : mobilisation de nouveaux leviers d’investissement’’ et ‘’l’entreprise au cœur de l’intégration régionale’’.

Voir Aussi