En vedetteWashington: Plus de 20 pays lancent la Coalition des ministres des finances pour l’action climatique

En vedette

epa05061564 Dene Nation chief Bill Erasmus (C) gives a statement to the media about climate change in the Arctic as Greenpeace representatives hold letters forming the message 'Climate action now for everyone's sake' in front of a giant polar bear replica, during a Greenpeace action to raise climate change awareness at 'the COP21 Climate Conference in Le Bourget, north of Paris, France, 09 December 2015. The 21st Conference of the Parties (COP21) is held in Paris from 30 November to 11 December aimed at reaching an international agreement to limit greenhouse gas emissions and curtail climate change.  EPA/IAN LANGSDON
14 Avr

Washington: Plus de 20 pays lancent la Coalition des ministres des finances pour l’action climatique

Washington – Plus de 20 pays ont lancé, samedi à Washington, une nouvelle Coalition des ministres des finances pour l’action climatique visant à promouvoir une action collective plus forte contre les changements climatiques et leurs impacts.

Cette nouvelle coalition, créée en marge des Réunions de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe Banque mondiale (GBM), a adopté une série de six principes communs, appelés les « Principes d’Helsinki », qui promeuvent une action climatique nationale, notamment à travers la politique fiscale et la gestion des finances publiques.

La Coalition ambitionne d’aider les pays à mobiliser et aligner les finances nécessaires à la mise en œuvre de plans d’actions climatiques, d’établir les meilleures pratiques, notamment en matière de budget et de stratégiques climatiques pour des investissements verts, tout en tenant compte des facteurs de risques dans l’élaboration des politiques économiques des pays membres.

« Les ministres des finances ont un rôle crucial à jouer dans l’accélération du passage mondial vers un modèle de croissance à basses émissions de carbone et résilient au climat », a affirmé, à cette occasion, la présidente de la Banque mondiale par intérim, Kristalina Georgieva.

« Cette coalition illustre un nouveau pallier d’ambitions de la part des décideurs dans la sphère de politique fiscale, et offre une importante plateforme pour les ministres des finances pour le partage des meilleures pratiques en matière d’emplois et les bénéfices de la nouvelle économie climatique », a-t-elle ajouté.

De son côté, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a apporté le « plein soutien » de la France à la nouvelle Coalition, notant que « le rôle que la finance peut et doit jouer dans la transition vers une économie à bas carbone est souvent sous-estimé ».

« La Coalition sera une réussite si elle nous aide à élaborer des mesures politiques concrètes et efficaces pour répondre à la crise climatiques aux échelles nationale, régionale et mondiale », a ajouté, pour sa part, le ministre des Finances de la Finlande, Petteri Orpo, soulignant que la Coalition « doit s’appuyer sur le travail analytique et le partage d’expériences pour parvenir à des solutions qui marchent dans la pratique ».

Les Réunions de Printemps des Conseils des gouverneurs du Groupe de la Banque mondiale et du FMI sont l’occasion de réunir des acteurs d’horizons divers dont des dirigeants du secteur public et du secteur privé, des représentants d’organisations de la société civile, des experts issus des milieux universitaires, autour des grands dossiers mondiaux: conjoncture économique mondiale, lutte contre la pauvreté, développement économique, efficacité de l’aide…

Cet événement donne également lieu à toute une série de manifestations (séminaires, zooms régionaux, conférences de presse) autour de sujets liés à l’économie mondiale, au développement et au système financier mondial.

FA.

Voir Aussi