InitiativesBritish Petroleum œuvre pour une bonne gouvernance des ressources gazières et pétrolières…

Initiatives

POUR ILLUSTRER UNE SERIE DE TROIS PAPIERS SUR L'EXPLOITATION DU PETROLE OFFSHORE EN ANGOLA ET EN MER DE NORVEGE - Deux marins du remorqueur de haute-mer norvégien "Bourbon Surf", travaillent, le 15 janvier 2007, au déchargement de matériel offhore au pied d'une plateforme pétrolière en mer de Norvège.  AFP PHOTO MARCEL MOCHET / AFP PHOTO / MARCEL MOCHET
05 Juin

British Petroleum œuvre pour une bonne gouvernance des ressources gazières et pétrolières découvertes au Sénégal

Dakar – La multinationale pétrolière britannique BP (British Petroleum) dit œuvrer pour une bonne gouvernance des ressources gazières et pétrolières découvertes au Sénégal, afin que le pays occupe une place importante sur la carte énergétique mondiale, selon des médias.

« Nous mesurons la tâche que vous nous avez confiée et nous comptons l’accomplir avec toutes les parties prenantes pour développer les ressources gazières. Ces ressources devront être développées de manière compétitive », a déclaré Géraud Moussarie, directeur de cette compagnie au Sénégal.

Il intervenait la semaine écoulée à Diamniadio (département de Rufisque), à l’ouverture de la troisième conférence nationale sur le développement durable (CNDD).

Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du mardi 05 juin :

Côte d’Ivoire :

–La ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto, a procédé, vendredi à Abidjan, au lancement de la quinzaine nationale de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable (QNSEDD), axée sur le thème, « La Côte d’Ivoire, terre promise, sans sachets plastiques, sans pollution ».

Elle a expliqué, lors d’une conférence de presse, que le déroulement de cette quinzaine,  du 2 au 17 juin, reste une opportunité pour son ministère, « de mobiliser tout le corps social, autour de la protection de l’environnement et de l’amélioration de la qualité du cadre de vie ».

Ghana :

–Une étude sur les impacts de la variabilité climatique (CV) a appelé le gouvernement et les partenaires au développement à investir davantage dans les systèmes d’irrigation.

« Les systèmes d’irrigation ne seront pas seulement utilisés pour récolter l’eau de pluie excédentaire pendant les inondations mais constitueront des réservoirs pendant la sécheresse », indique l’étude du Centre de recherche scientifique et industrielle (CSIR).

 

Mali :

–Le programme présidentiel d’urgences sociales pour la période 2017-2020, ambitionne d’améliorer l’accès tant physique que financier des populations à l’énergie et à l’eau potable, a souligné récemment dans la région de Gao, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, selon la presse locale.

S’agissant des régions du nord, d’importantes acquisitions ont été faites et/ou sont en cours pour assurer, dans un premier temps, l’électrification de tous les chefs-lieux de cercle et localités frontières, a déclaré le ministre malien.

D’ores et déjà à Kidal, la reprise du service public de l’électricité et de l’eau potable  sera bientôt effective. Le service de l’électricité à Bourem et Ansongo sera renforcé par l’acquisition de nouveaux groupes.

Kenya :

–L’entreprise kényane « Kenergy Renewables » a décroché un contrat pour la vente à la Compagnie nationale de distribution d’électricité « Kenya Power » de ses 40 mégawatts qu’elle produira à partir d’une centrale solaire en cours de construction.

Le contrat, qui s’étend sur 20 ans, prévoit la vente de l’électricité produite par « Kenergy Renewables » à 0,08 dollar le kilowattheure, a précisé sa directrice générale, Khilna Dodhia dans une interview accordée à l’agence « Reuters ».

La compagnie a besoin d’une lettre de soutien du gouvernement qui indiquera clairement quand la centrale deviendra opérationnelle, a-t-elle expliqué, ajoutant qu’ »une fois que vous avez obtenu un PPA (Power Purchase Agreement), c’est un signe que vous êtes sur le bon chemin. Mais les prêteurs ont besoin d’une lettre de soutien du gouvernement pour obtenir le feu vert en vue des financements ».

 

Voir Aussi