InitiativesLa Chine envisage de renforcer la recherche et la gestion des ressources en eau dans le bassin du…

Initiatives

Fleuve-MAP-ECO
09 Août

La Chine envisage de renforcer la recherche et la gestion des ressources en eau dans le bassin du fleuve Tarim

Hanoï – La Chine envisage de renforcer la recherche et la gestion des ressources en eau dans le bassin du fleuve Tarim, a déclaré jeudi l’Académie des Sciences de Chine (ASC).

Cette recherche sera basée dans un centre de protection écologique et de recherche et de gestion des ressources en eau le long du bassin du fleuve Tarim, qui a été inauguré mercredi à Korla, dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine).

Fondé conjointement par l’Institut de l’écologie et de la géographie du Xinjiang de l’ASC et le Bureau de gestion du bassin de la rivière Tarim du Xinjiang, le centre vise à fournir des solutions en matière de protection de l’eau, d’optimisation des ressources en eau et d’exploitation de l’eau souterraine.

Le fleuve Tarim s’étend sur 1.321 km sur le Bassin aride du Tarim.

 

Voici le bulletin de l’écologie de l’Asie-Océanie pour la journée du jeudi 09 août 2018:

 

Vietnam-mer

Plus de 1.000 bénévoles sont attendus pour participer à une campagne de nettoyage des plages de la ville de Quy Nhon, dans la province de Binh Dinh, prévue à la fin de cette semaine.

Les volontaires vont procéder à la collecte des déchets sur les plages locales, organiser des poubelles mobiles et installer des affiches de sensibilisation à la protection de l’environnement.

Des roadshows sur la protection de l’environnement marin, un concours photo et des spectacles musicaux seront organisés dans le cadre de cette campagne.

Inde-plastique

Le gouvernement indien a demandé aux citoyens de ne pas utiliser de drapeaux nationaux en plastique pour célébrer la fête de l’indépendance.

Avant la fête de l’indépendance, le gouvernement a exhorté tous les citoyens à ne pas utiliser le drapeau national en plastique et a demandé aux États et aux territoires du pays de veiller au strict respect du code du drapeau.

Dans un avis aux États et aux territoires du pays, le ministère de l’Intérieur a déclaré que le drapeau national représentait les espoirs et les aspirations du peuple indien et devrait donc occuper une place d’honneur.

Comme les drapeaux en plastique ne sont pas biodégradables comme les drapeaux en papier, ceux-ci ne se décomposent pas pendant longtemps et assurer une élimination appropriée du drapeau national en plastique correspondant à la dignité du drapeau constitue un problème éthique.

 

Australie-recyclage

Pour faire face aux conséquences dramatiques du réchauffement climatique, l’Australie travaille sur des projets avant-gardistes. Le dernier en date est une usine de recyclage high-tech qui devrait transformer la transformation des rejets en plastique en électricité.

Située à Wetherill Pak, au nord-ouest de Sydney, l’usine Hidden Power devrait convertir le plastique en combustible, qui sera ensuite utilisé afin de produire de l’électricité. Une partie de cette production devrait être allouée à Boral, une usine de fabrication de ciment située à proximité.

Hidden Power collectera le plastique en mer et partout en Australie. Cette matière première sera ensuite convertie en matériaux de plus petite taille, qui portent le nom de Processed Ingineered Fuel (PIF). Ce sont ces PIF qu’utilisera la centrale électrique du site pour produire du courant électrique.

L’usine Hidden Power sera à terme en mesure de transformer chaque année 250.000 tonnes de rejets en plastique en électricité.

Voir Aussi