InitiativesEspagne: plus de 80 pc des municipalités côtières procèdent au ramassage des algues aquatiques…

Initiatives

micro-algues
15 Mai

Espagne: plus de 80 pc des municipalités côtières procèdent au ramassage des algues aquatiques (étude)

Bruxelles – Plus de 80 pc des municipalités côtières procèdent au ramassage des algues et plantes aquatiques qui s’accumulent sur les plages, principalement pour des nécessités esthétiques liées au tourisme, malgré les bénéfices que représentent ces matières en matière de préservation des écosystèmes du littoral, selon les résultats d’une étude publiée par le Centre de coopération de la Méditerranée, situé à Malaga et relevant de l’Union internationale pour la Conservation de la nature (UICN).

Selon cette étude, réalisée durant l’été 2017 au niveau de 144 municipalités de cinq pays (Espagne, France, Italie, Grèce et Chypre), relève que les quantités d’algues qui s’entassent sur les plages jouent le rôle d’un bouclier empêchant la perte du sable et assurant la résistance et la stabilité du littoral.

Cette étude a pour objectif d’élaborer une stratégie visant une gestion plus durable de cette ressource naturelle, à travers notamment la mise en place de guides pratiques destiné aux gestionnaires des plages méditerranéennes.

Madrid, L’Espagne a célébré récemment la Journée nationale des Voies Vertes, à savoir les plus de 2.600 km d’anciennes voies ferroviaires reconverties en parcours écologiques cyclistes et de randonnée, qui sont devenues un véritable levier pour promouvoir le tourisme écologique.

La Fondation des chemins de fer espagnols (FFE), responsable de ces infrastructures, organise tout au long de ce mois de mai des activités d’exploration et d’éducation environnementale sur l’ensemble du réseau des Voies Vertes, qui traversent tout le territoire espagnol et permet d’accéder à des zones naturelles de grande valeur.

Le site web de la fondation propose à cette occasion les diverses activités programmées, notamment des randonnées éducatives, des excursions botaniques ou pour l’observation des oiseaux ainsi que des initiatives de collecte symbolique des déchets.

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Europe Occidentale pour la journée du mardi 15 mai 2018:

– L’organisme responsable de la collecte et du recyclage des emballages ménagers en Belgique « Fost Plus » a annoncé lundi avoir recyclé quelque 698.000 tonnes d’emballages ménagers en 2017 (un taux de recyclage de 89,1%), soit un record en Europe.

Le taux de recyclage des emballages en PET (polytéréphtalate d’éthylène) a connu une progression importante au cours des dernières années, passant de 76,9% en 2012 à 87,7% l’année passée, ajoute Fost Plus, notant que les recettes issues de la vente de matériaux collectés sont également reparties à la hausse durant la même période, grâce à la relance de l’économie.

Des chiffres encourageants pour Fost Plus, qui se veut néanmoins prudent en raison de la récente décision de la Chine de cesser d’importer certains flux de déchets. Certains matériaux demeureront dès lors en quantités plus importantes sur le marché européen, même si l’impact pour la Belgique devrait rester limité.

Pour conserver la première place en Europe en matière de recyclage, Fost Plus a déployé l’année passée une nouvelle stratégie fondée sur cinq piliers: l’élargissement de la collecte des PMC (bouteilles en plastique et emballages métalliques) le tri hors du domicile, la propreté publique, l’écoconception et les débouchés sur les marchés du recyclage de proximité.

-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Paris,- Un programme portant sur 10 000 formations aux métiers verts et verdissants dans le cadre du Plan d’Investissement dans les compétences a été lancé lundi en France.

Le programme 10Kverts vise à favoriser l’accès des jeunes et les demandeurs d’emploi aux emplois verts et verdissants, a indiqué le gouvernement dans un communiqué, notant que l’invention d’un nouveau modèle productif et social plus respectueux de l’environnement est une nécessité.

Il s’agit de renouveler nos façons de consommer, de produire, de travailler, de vivre ensemble, pour répondre aux grands enjeux du changement climatique, a ajouté la même source, relevant que la transition écologique est aussi une question d’emploi et de compétences.

Les éco-activités et l’emploi environnemental au sens strict représentent près de 2% de la population active : 456 000 emplois, selon le communiqué, qui précise que les professions vertes (qui ont une finalité environnementale) ou verdissantes (dont l’exercice évolue avec les préoccupations environnementales) représentent 4 millions d’emplois.

Ainsi, 10.000 formations aux emplois de la transition écologique vont être cofinancées par Pôle emploi dans le cadre des préparations opérationnelles aux emplois de la transition écologique.

La formation des salariés en insertion par l’activité économique sera intensifiée, notamment dans le champ du recyclage, de l’économie circulaire et des ressourceries (lieux où sont collectés les objets dont les propriétaires n’ont plus besoin, a affirmé la même source.

Lisbonne – Le pavillon bleu va flotter cette année sur 332 plages au Portugal (299 maritimes et 33 fluviales), soit 12 de plus que l’année dernière.

Cette distinction couvrant 55% des plages portugaises est également attribuée à 18 ports de plaisance et ports maritimes et à sept bateaux d’écotourisme.

Albufeira (25) et Vila Nova de Gaia (18) sont les communes avec le plus de pavillons bleus. Par régions, l’Algarve et le Nord concentrent plus de drapeaux. Sur les 332 plages, neuf ont à nouveau intégré la liste. Seule la plage de Poço dos Frades à Sao Jorge, aux Açores, a quitté la liste.

-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0

Genève, – Quelque 24 millions d’emplois seront créés à l’échelle mondiale d’ici à 2030 si des politiques économiques plus respectueuses de l’environnement sont mises en place, selon les estimations de l’Organisation internationale du travail (OIT).

« L’action visant à limiter le réchauffement climatique à 2 degrés Celsius va se traduire par suffisamment de créations d’emploi pour compenser largement les 6 millions de postes supprimés ailleurs », révèle l’OIT dans son rapport « Emploi et questions sociales dans le monde 2018: une économie verte et créatrice d’emplois ».

Une telle dynamique devrait tirer profit de l’adoption de pratiques durables dans le secteur énergétique, y compris la modification du mix énergétique, la promotion de l’usage des véhicules électriques et l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments.

Les services écosystémiques, dont la purification de l’air et de l’eau, le renouvellement des sols et la protection contre les conditions climatiques extrêmes, contribuent à la préservation de l’agriculture, la pêche, la foresterie et le tourisme qui emploient 1,2 milliard de travailleurs, explique l’organisation.

« La transition vers une économie verte est urgente et va créer des emplois », a déclaré Catherine Saget, auteur principal du rapport, lors d’une conférence de presse à Genève.

+++++++++++++++++

-. Les accords internationaux consécutifs au débat sur les pluies acides dans les années 1980 ont permis d’améliorer l’état des sols dans les forêts européennes, notamment en Suisse, révèle une étude internationale avec la participation de l’institut fédéral WSL.

L’inquiétude concernant les dommages subis par les forêts, rivières et lacs ont conduit à des accords internationaux pour réduire les émissions de soufre et d’azote, polluants atmosphériques qui acidifient les précipitations.

Dans le cadre de cette vaste recherche, des scientifiques de dix pays ont examiné, pour 171 forêts de toute l’Europe, les changements de la composition chimique de l’eau présente dans le sol, a indiqué jeudi l’Institut WSL.

Ils ont constaté une diminution des sulfates dans l’eau, qui reflète la réduction des émissions de soufre. Cela s’accompagne d’une diminution des nutriments minéraux, comme le calcium, le magnésium et le potassium.

« Ce constat suggère que le taux de lessivage de ces nutriments dans le sol s’est ralenti. C’est une bonne nouvelle pour les sols forestiers, car cela contribue au maintien de leurs réserves en nutriments », estime Jim Johnson, auteur principal de l’étude.

Voir Aussi