InitiativesFrance: Les acteurs des énergies renouvelables demandent la fin de la dérogation du droit a…

Initiatives

(07/11/16) au complexe d'énergie solaire Noor à Ouarzazate
23 Déc

France: Les acteurs des énergies renouvelables demandent la fin de la dérogation du droit a surconsommer dans le résidentiel collectif neuf

Bruxelles – Les acteurs des énergies renouvelables et de la maitrise de l’énergie en France ont demandé la fin de la dérogation du droit a surconsommer dans le résidentiel collectif neuf.

Dans un communiqué, ces acteurs rappellent que le gouvernement français a mis en consultation un projet d’arrêté, qui pourrait être publié en janvier et qui reconduirait la dérogation du logement collectif neuf dans la Règlementation Thermique 2012, permettant de bénéficier d’une dérogation de 15 % de consommation énergétique annuelle supplémentaire par m2, notant que la Réglementation thermique impose un niveau de performance énergétique pour tous les bâtiments neufs.

Cette dérogation transitoire, concédée pour permettre une période d’adaptation aux nouvelles exigences, devait prendre fin au 1er janvier 2015, mais avait été prolongée jusqu’au 1er janvier 2018. Aujourd’hui, un projet d’arrêté prévoit de prolonger encore de deux ans cette dérogation qui constitue un frein à l’intégration des énergies renouvelables et à la maîtrise de l’énergie dans les logements neufs, souligne la même source.

Les acteurs des énergies renouvelables et de la maîtrise de l’énergie, sont opposés à la reconduction de cette dérogation, qui permettrait de construire jusqu’en 2020 des logements moins performants que ceux construits en BBC (Bâtiment basse consommation) dès 2007. Aujourd’hui, un bâtiment collectif est jusqu’à 30 % moins performant que son équivalent BBC construit il y a près de 10 ans : pour un immeuble de logements aux surfaces moyennes de 62 m2 (surface moyenne des logements collectifs construits en 2014 selon l’INSEE) cela crée un écart de 12 à 16 kWh/m2.an selon les zones géographiques, relève le communiqué.

Le ministre français de la Transition écologique Nicolas Hulot a signé le décret créant le Parc de la Sainte Baume, 52e Parc naturel régional de France, situé aux portes de Marseille, Toulon et Aix-en-Provence.

Ce classement vient consacrer un territoire au carrefour des influences alpines et méditerranéennes, renommé pour sa hêtraie de Plan d’Aups, véritable vestige écologique provençal, souligne le ministère de la Transition écologique dans un communiqué.

« Avec le label Parc naturel régional, c’est un travail initié depuis plus de 15 ans par les élus locaux, les associations et les professionnels, qui trouve son aboutissement, sous l’impulsion du Conseil régional et avec l’appui de l’État. Je m’en réjouis », a déclaré à cette occasion, Nicolas Hulot.

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Europe occidentale pour la journée du samedi 23 décembre 2017:

Londres-  L’Agence internationale de l’énergie (AIE) s’est félicitée de l’essor des énergies renouvelables électriques, en général, et du photovoltaïque en particulier, un développement qui devrait se poursuivre à l’avenir.

Dans son dernier rapport, AIE affirme que la capacité photovoltaïque mondiale a bondi de 50 pc entre 2015 et 2016. A la fin de l’année passée, la puissance installée cumulée des centrales solaires atteignait, dans le monde, 74 gigawatts.

« Pour la première fois, les mises en service d’installations photovoltaïques ont progressé plus vite que toutes les autres sources d’énergie », soulignent les auteurs du rapport.

Pénalisée par une baisse des tarifs d’achat chinois, l’éolien n’a progressé que d’une cinquantaine de GW, l’an passé. Soit 10 GW de plus que l’hydraulique. Au total, les énergies renouvelables électriques affichent une capacité cumulée globale de 2.134 GW. En 2016, elles ont injecté sur les réseaux plus de 6.000 térawattheures (TWh) par an (+6 pc en un an).

Après des décennies de blocage, les grands pays émergents (Inde et Chine en tête) mettent les bouchées doubles pour alléger le bilan carbone de leur système énergétique. Ce qui leur ouvre aussi de nouvelles perspectives économiques.

Lors des cinq prochaines années, le parc mondial de l’énergie solaire pourrait dépasser les 3.000 GW et produire plus de 8.100 TWh/an, soit l’équivalent des consommations de la Chine, de l’Allemagne et de l’Inde réunies, estiment les experts.

Lisbonne –  La certification énergétique des habitations au Portugal présente encore des défaillances, avec neuf sur 16 processus présentant des défauts, selon une étude publiée cette semaine par l’organisation de protection des consommateurs Deco Proteste.

Six ans après sa dernière étude sur la certification énergétique des logements, et avec les nouvelles réglementations en vigueur, Deco Proteste est revenue sur le thème et sur les 16 foyers visités, seuls quatre processus de certification méritaient «une bonne appréciation globale». En 2011, 15 certificats avaient été analysés et seulement trois avaient été positifs.

Les techniciens de Deco Proteste ont trouvé des failles dans les propositions d’amélioration et dans les procédures relatives à l’analyse des systèmes de climatisation et de chauffage de l’eau.

++++++++++

– La consommation de gaz naturel au Portugal a atteint un nouveau record au début du mois de décembre en raison de la forte utilisation de cette ressource pour la production d’électricité en raison la baisse de la production hydroélectrique, a indiqué la société portugaise d’électricité REN.

Le nouveau record historique de consommation du gaz naturel qui a été enregistré le 5 décembre totalisant 263 GWh, a dépassé un précédent record qui avait été atteint le 19 janvier dernier, lorsque la consommation de gaz naturel s’est établie à 247,1 GWh, a précisé REN dans un communiqué.

« La consommation de gaz naturel cette année a atteint un niveau jamais enregistré, avec 66.490 GWh, soit 15 pc de plus que le précédent record enregistré en 2010 », a-t-on ajouté de même source.

« La forte utilisation des centrales du gaz naturel pour la production d’électricité, est due à la sécheresse qui affecte le Portugal et par conséquent à la baisse de la production des centrales hydroélectriques et aussi le fait que le système électrique portugais est fortement exportateur cette année », a expliqué le distributeur d’électricité.

-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Madrid, – L’organisme autonome de parcs nationaux (OAPN), en collaboration avec les Universités polytechnique de Madrid, du Roi Juan Carlos et d’Alcala, lancera une chaire dédiée à améliorer la coordination entre le réseau de ces espaces naturels, leur conservation et leur gestion.

A cet effet, le Conseil des ministres espagnol a décidé vendredi d’augmenter le budget alloué à un accord de coopération entre l’OAPN, qui relève du ministère de l’agriculture, la pêche et l’environnement, et lesdites universités.

La création de cette chaire traduit la volonté des parties de contribuer à la consolidation du système institutionnel mis en place dans le cadre de la loi sur les parcs nationaux.

++++++++++++++

– Le délégué du gouvernement central à Cordoue (Sud de l’Espagne), Juan José Primo Jurado, a indiqué vendredi que les déchets radioactifs qui atterrissent à l’entrepôt nucléaire El Cabril répondent aux normes exigées en la matière.

Dans un communiqué, les responsable espagnol a fait savoir que cet entrepôt vient des recevoir des déchets radioactifs de l’installation de Enusa (Salamanque-Ouest) qui ont été acceptés après avoir subis les examens nécessaires.

Voir Aussi