InitiativesFrance: une commission d’enquête parlementaire française propose 33 mesures pour renforcer la…

Initiatives

réacteurs nucléaires EPR de Taishan
07 Juil

France: une commission d’enquête parlementaire française propose 33 mesures pour renforcer la sécurité des centrales nucléaires

Bruxelles – Une commission d’enquête parlementaire française a proposé récemment 33 mesures destinées à renforcer la sécurité des centrales nucléaires face notamment aux risques d’accident.

Envisager d’autres modes de stockage des déchets que l’enfouissement en profondeur ou encore publier un programme prévisionnel des réacteurs à démanteler ont été également parmi les questions abordées par la commission qui avait été lancée en février dernier.

Les députés, qui se sont penchés aussi sur des aspects en lien avec la sécurité des centrales nucléaires (contre les actes de malveillance), ont préconisé en matière d’enfouissement des déchets nucléaires, d’explorer une alternative: l’entreposage de longue durée en « subsurface », c’est-à-dire à faible profondeur.

La France, qui veut réduire sa dépendance à l’atome, est en pleine élaboration de sa feuille de route énergétique.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, s’est engagé, dans ce cadre, à rendre public un « échéancier » précis d’ici à la fin de l’année sur la fermeture de réacteurs nucléaires afin « qu’on sache quels réacteurs et le nombre de réacteurs » qui seront concernés.

Seule la fermeture de la centrale de Fessenheim (mise en service en 1977), située aux frontières de l’Allemagne et de la Suisse, a pour l’instant été décidée.

Cette fermeture, qui constitue une première pour le vieillissant parc électronucléaire français, est prévue entre fin 2018 et début 2019, au moment de la mise en place de l’EPR (réacteur nucléaire de troisième génération) de Flamanville (nord-ouest).

La France compte le deuxième parc nucléaire au monde, derrière celui des Etats-Unis, avec 58 réacteurs.

+ + + + + + +

Lisbonne – L’ancien président américain Barack Obama s’est dit « confiant » que les Etats-Unis reviendront à terme sur la décision prise par l’actuel président de quitter l’accord de Paris sur le climat.

Obama qui s’exprimait lors d’une conférence sur le changement climatique vendredi à Porto (nord), a réitéré ses critiques contre l’administration de Donald Trump sur cette question et sur son manque de considération pour la recherche scientifique.

« La mauvaise nouvelle est que mon successeur n’était pas d’accord avec moi. (…) La bonne nouvelle est que d’autres efforts étaient en train d’émerger dans l’économie et que les entreprises réalisaient les avantages d’investir dans l’énergie propre », a-t-il indiqué.

Il a en outre rappelé qu’au cours de son mandat, il a montré qu’il était possible de «créer des emplois et de promouvoir l’économie tout en investissant dans l’énergie propre».

« Pour continuer ce programme, nous devrons nous associer à d’autres pays », a souligné Obama, ajoutant que de nombreux pays reconnaissent que respecter les objectifs fixés à Paris est une chose positive et pas quelque chose qu’il faudrait les forcer à faire ».

L’ancien président américain s’est également confiant que de plus en plus de pays vont assumer des objectifs audacieux à l’avenir dans la lutte contre le changement climatique.

+ + + + + + +

Bruxelles – La police belge vient de saisir 13 pythons au domicile d’une femme à Bruxelles, a indiqué vendredi un porte-parole de la police, cité par la presse.

La femme qui n’était pas en ordre au niveau des permis d’environnement, nécessaires à la détention de tels animaux, a déclaré qu’elle allait se mettre en ordre au plus vite, précise la même source.

La saisie a été déclarée, mais les animaux ont été laissés au domicile de leur propriétaire.

+ + + + + + +

L’organisation de protection animale Animal Rights a diffusé cette semaine des images faisant état de maltraitance de canards aux Pays-Bas.

Sur ces images que l’organisation affirme avoir filmé en caméra cachée dans des élevages de canards aux Pays-Bas, on voit des animaux saisis par les ailes, voire à la gorge et jetés violemment dans un container. Un animal est même frappé à mort.

Le duvet de ces canards, utilisés dans la fabrication d’oreillers et de couettes, est vendu dans des chaînes de magasins néerlandais implantés en Belgique, rapporte la presse belge.

Les autorités néerlandaises de supervision ont ouvert une enquête.

+ + + + + + +

Madrid – Plus de 20 représentants de pays méditerranéens et d’institutions régionales ont pris part récemment à Malaga à une réunion pour la préparation de la COP3 de la Convention des Ramsar sur les zones humides et pour définir le positionnement et un rôle actif de l’Initiative Medwet.

Le Medwet est une initiative régionale qui a démarré il y a 27 ans et réunit tous les pays méditerranéens signataires de la Convention de Ramsar pour arrêter et inverser la perte et la dégradation des zones humides dans le bassin méditerranéen, indique un communiqué du Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN-Med), basé à Malaga.

Medwet soutient également ces pays dans l’évaluation socio-économique et écologique des zones humides et propose des outils techniques pour assurer une gestion efficace de ces écosystèmes.

Au cours de la réunion, les débats ont porté sur la gouvernance interne et la structure financière, ainsi que sur le nouveau plan de travail de Medwet 2019-2021 qui devra être approuvé à la COP13 prévue à Dubaï du 21 au 29 octobre 2018.

Cette réunion devrait adopter une feuille de route pour la prochaine période triennale, y compris des recommandations qui seront débattues à la COP13 de la Convention de Ramsar et qui contribueront à une préservation plus efficace des zones humides de la Méditerranée, et souligneront sa valeur comme des solutions basées sur la nature face aux défis du changement climatique.

Voir Aussi