InitiativesLe Ghana engagé dans le développement et la gestion des ressources en eau

Initiatives

vers-l-039-adhesion-du-senegal-a-la-convention-des-nations-unies-sur-l-039-eau-981556
07 Nov

Le Ghana engagé dans le développement et la gestion des ressources en eau

Dakar – Le Ghana est engagé dans le développement et la gestion des ressources en eau en vue d’un développement socio-économique accéléré, a affirmé la ministre de l’Assainissement et des Ressources en Eau, Cecilia Abena Dapaah.

Cet objectif est poursuivi sans compromettre les moyens de subsistance et la santé de la population, ainsi que l’écosystème, a relevé Mme. Dapaah, lors du Congrès germano-ghanéen sur la gestion de l’eau, un événement qui a rassemblé des entreprises et des institutions publiques germano-ghanéennes dans le but d’attirer des investissements dans la gestion de l’eau.

 

Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du mercredi 07 novembre :

Sénégal :

–La Sénégalaise des eaux (SDE) renforcera son dispositif traditionnel de distribution d’eau lors du Gamou de Tivaouane (Tiès, ouest), avec des actions inscrites dans sa responsabilité sociétale d’entreprise, a annoncé mardi son directeur général Abdoul Baal.

M. Baal, accompagné du président du conseil d’administration de la SDE, Mansour Cama et des responsables de ladite société à Thiès et Tivaouane, s’est rendu au domicile du khalife, en perspective du Gamou prévu le 19 novembre. Cet événement célèbre l’anniversaire de la naissance du Prophète Sidna Mohamed (PSL).

La SDE a retenu de réaliser 1.000 branchements et 400 points d’eau et bornes-fontaines de rue, de mobiliser plus de 70 camions citernes et d’installer trois potences, a annoncé M. Baal.

Côte d’Ivoire :

–Des chercheurs africains ont décidé mercredi dernier à Bingerville, localité proche d’Abidjan, d’élaborer un plan d’action de lutte contre la maladie du manioc, « une plante stratégique », assurant la sécurité alimentaire d’environ 500 millions d’Africains.

Ces chercheurs ont débattu de la création « d’un service d’éveil, d’une communication assez claire et des financements: le tout articulé autour d’un programme bien défini pour déboucher sur un plan national », a expliqué à la presse le Dr Justin Pita, directeur exécutif du programme West African Virus Epidemiology (WAVE), axé sur la sécurité alimentaire et financé par la Fondation Bill et Melinda Gates.

Le Dr Pita a rencontré, le 16 octobre à Berlin le milliardaire américain Bill Gates qui a promis d’appuyer et de financer « les actions concrètes de ripostes » contre la « striure brune du manioc », une maladie virale, qui pourrait provoquer des pertes de rendement pouvant atteindre 90 à 100%.

Cette maladie, également appelée « l’Ebola du manioc », est en train de faire mouvement vers l’Afrique de l’Ouest, après avoir été identifiée en Afrique centrale.

Gabon :

La 6è édition du Festival de film de Masuku se déroulera du 6 au 10 décembre à Franceville dans la province du Haut-Ogooué (Sud-est) et le 11 décembre à Libreville sous le thème de l’Eau.

Cet événement culturel vise à sensibiliser la jeunesse sur la thématique environnementale de l’eau et principalement sur l’insalubrité vecteur du paludisme, a indiqué mardi lors d’une conférence de presse la déléguée générale du festival Nadine Otsobogo.

Rwanda :

–Un projet d’appui à la sécurité alimentaire financé par l’Union Européenne devrait bénéficier à plus de 70.000 ménages ruraux au Rwanda.

Ce nouveau projet de verdissement, qui couvre la période 2018-2022, vise la réhabilitation plus de 100.000 hectares de terres dégradées à travers la promotion de l’agroforesterie et le développement de l’agriculture durable.

A terme, cette initiative devrait entraîner une réduction de 5% de l’érosion des sols, une hausse de 10% de la couverture arborée et une augmentation moyenne de 10% des revenus des ménages.

Voir Aussi