InitiativesGreenpeace invite les chefs d’Etats du Sénégal et de la Mauritanie à « considérer comme priorité…

Initiatives

greenpeace
12 Fév

Greenpeace invite les chefs d’Etats du Sénégal et de la Mauritanie à « considérer comme priorité la gestion régionale de la pêche en Afrique de l’Ouest »

Sénégal – L’ONG Greenpeace a invité les chefs d’Etats du Sénégal et de la Mauritanie à « considérer comme priorité la gestion régionale de la pêche en Afrique de l’Ouest », lors de leur rencontre qui a eu lieu jeudi et vendredi à Nouakchott.

Dans un communiqué, l’ONG de défense de l’environnement rappelle que depuis plus d’une décennie, elle « dénonce, aux côtés d’autres organisations, la surexploitation des ressources halieutiques dans les eaux ouest-africaines et les conséquences néfastes sur les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et l’emploi de millions de personnes dans cette région ».

« Des avancées sont possibles mais ne peuvent passer que par une coopération renforcée des pays d’Afrique de l’Ouest et par l’harmonisation de leurs politiques et réglementations des pêches », estime-t-elle.

Cité dans le communiqué, Dr Ibrahima Cissé, Responsable de la campagne océans pour Greenpeace Afrique, a déclaré : « En Afrique de l’Ouest, les deux tiers des stocks de poissons sont partagés entre plusieurs pays. Il est donc indispensable et vital que les Etats côtiers qui souffrent de la surpêche et de la pêche illégale, conjuguent leurs efforts pour mettre un terme à ces maux qui gangrènent le secteur de la pêche ».

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du lundi 12 février :

Kenya.

Le gouvernement du comté de Nairobi envisage de construire une unité de recyclage des déchets au niveau de la décharge publique de Dandorae, a annoncé le gouverneur, Mike Sonko.

Le prochain « grand projet » prévu dans le cadre des efforts et mesures prises par le gouvernement du comté pour l’amélioration de la gestion des déchets dans la capitale, porte sur la construction d’une unité de recyclage dans la décharge de Dandora, qui sera une solution durable de la question de gestion des déchets, a déclaré le responsable, cité par des médias locaux.

Le gouvernement du Comté de Nairobi avait également annoncé auparavant la distribution de conteneurs, qui seront gérés et surveillés par des jeunes, pour la collecte des déchets au niveau des quartiers de la capitale.

Côte d’Ivoire :

Des habitants de la ville de Niakara (Centre-Nord, région du Hambol), inquiets de l’assèchement de la retenue d’eau ravitaillant la station de pompage de la compagnie nationale de l’eau  (SODECI) qui induit l’interruption récurrente et la mauvaise qualité de l’eau fournie aux foyers, plaident pour le raccordement de la localité au barrage de Kafiné, rapporte l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

Samedi, des habitants de Niakara ont exprimé leurs préoccupations face la mauvaise qualité de l’eau et surtout la rareté de cette denrée servie par la SODECI, depuis deux mois bientôt.

«Cette eau, quand elle coule quelques rares fois dans les robinets, est très sale et donc visiblement impropre à la consommation», selon des consommateurs locaux qui ont appelé à une solution urgente et salvatrice.

Ils souhaitent par exemple le raccordement de la ville au barrage hydro-agricole de Kafiné, un village à 18 km au Sud de Niakara.

Voir Aussi