En vedetteL’europe propose de réduire les émissions pour 2030 de 40% à 45% par rapport à1990

En vedette

Commission-européenne ECO
01 Août

L’europe propose de réduire les émissions pour 2030 de 40% à 45% par rapport à1990

Bruxelles – La Commission européenne a entamé ses consultations avec les États membres sur une révision à la hausse des objectifs contraignants de l’Union européenne en matière de réduction des gaz à effet de serre, rapporte la presse.

L’exécutif européen propose de faire passer l’objectif de réduction d’émissions pour 2030 de 40% à 45% par rapport aux émissions de 1990.

D’après les médias, ce ne serait que la conséquence des objectifs en matière de renouvelable et d’efficacité énergétique, le véritable signal étant attendu à l’approche de la conférence climatique de Katowice, en décembre (COP24).

La conférence de Katowice (Pologne) s’annonce en effet comme « un test crucial pour l’Accord de Paris, avec pour objectif d’adopter des règles de mise en place de l’accord, « mais ce sera également l’occasion de jauger le degré d’ambition des parties », commente L’Echo.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Europe occidentale pour la journée du mercredi 01 août 2018:

—————————-

Paris – En dépit du lancement depuis 2008 de deux plans Ecophyto pour la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires en agriculture, l’usage des pesticides a globalement augmenté de 12% en France entre 2014 et 2016, indiquent les ministères français de l’Agriculture et de la Transition écologique dans un communiqué conjoint.

Le recours aux pesticides avait déjà augmenté de 9,4% en 2013 -2014, rappelle le communiqué cité par la chaîne «Franceinfo» sur son site internet.

Le diagnostic établi a amené les départements concernés à se réunir dans le cadre d’un Comité d’orientation stratégique et de suivi (COS) en vue de donner une nouvelle impulsion aux plans Ecophyto et mettre en œuvre des actions complémentaires à celles déjà engagées dans l’objectif de parvenir à une agriculture moins dépendante des pesticides.

En attendant la concrétisation des objectifs tracés, l’association France Nature Environnement considère que le diagnostic en la matière constitue un «constat d’échec».

«Les plans Ecophyto successifs lancés depuis 2008, dont l’objectif initial était de réduire de 50% l’usage des pesticides pour 2018, se sont avérés inefficaces», a déploré Claudine Joly, chargée des questions pesticides au sein de l’ONG, en réclamant de nouveaux leviers «économiques et réglementaires».

Même constat du côté de l’ONG Générations futures dont le président, François Veillerette, insiste sur la nécessité de «mettre en avant des systèmes en rupture».

—————————-

Madrid – La ministre espagnole de la transition écologique, Teresa Ribera, a annoncé mardi que le gouvernement espagnol compte concrétiser cette année le projet d’expansion du parc national de Cabrera, dans l’archipel des Baléares, pour que sa superficie atteigne les 90.000 ha et en faire ainsi le plus grand parc du genre en Méditerranée.

« La volonté du gouvernement espagnol est de faciliter et d’accélérer, après le travail intense qui a été fait, l’expansion du parc national de Cabrera », a-t-elle dit lors d’une visite au parc situé dans le sud de l’archipel.

Le parc maritime et terrestre de Cabrera est une réserve naturelle créé en 1991. Il protège le territoire de l’île de Cabrera, dans l’archipel des Baléares, et d’autres 18 petits îlots situés dans son voisinage. La superficie totale actuelle des aires protégées est 10.021 ha.

En raison de sa biodiversité, en particulier pour la richesse de l’avifaune, le parc a été déclaré Zone de protection spéciale (ZPS) pour les oiseaux. Il est également reconnu comme Site d’importance communautaire (SIC), intégré dans le Réseau Natura 2000. Depuis 2003, il est également classé Zone spécialement protégée d’importance méditerranéenne.

Voir Aussi