InitiativesNorvège: Statoil consacrera jusqu’à 20% de ses investissements aux nouvelles solutions énergétiques

Initiatives

Statoil
07 Fév

Norvège: Statoil consacrera jusqu’à 20% de ses investissements aux nouvelles solutions énergétiques

Oslo – Le géant pétro-gazier norvégien Statoil a annoncé, mercredi, son intention de consacrer entre 15 à 20% du total de ses investissements dans les nouvelles solutions énergétiques d’ici 2030.

« Statoil est déjà un leader de l’industrie sur l’intensité carbone et a fixé des objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2 », a indiqué le groupe étatique dans un communiqué.

L’entreprise a expliqué qu’elle « possède un avantage concurrentiel pour créer une valeur supérieure dans un avenir à faible teneur de carbone, avec des émissions de CO2 d’environ la moitié de la moyenne de l’industrie et une production de gaz naturel record qui peut remplacer le charbon ».

« Nous continuerons à nous développer en tant qu’entreprise d’énergie et nous construisons une position industrielle rentable au sein de nouvelles énergies renouvelables », a déclaré le directeur général de Statoil, Eldar Saetre.

D’après le groupe norvégien, la numérisation et l’innovation peuvent renforcer la sécurité, augmenter la création de valeur et réduire les coûts de forage.

Par ailleurs, Statoil a indiqué avoir renoué avec de solides bénéfices en 2017. Elle augmentera ainsi son dividende, ses investissements et ses dépenses de prospection cette année.

A l’instar des autres entreprises de son secteur, le géant norvégien bénéficie d’un retournement favorable du marché après avoir réduit ses effectifs, ses investissements et le nombre de ses projets ces dernières années.

« Nous escomptons une croissance des résultats sur le long terme et, dans la droite ligne de notre politique du dividende, le conseil d’administration propose de l’augmenter de 4,5% à 0,23 dollar par action », a fait savoir M. Saetre.

Statoil portera ses investissements de 9,4 milliards de dollars en 2017 à 11 milliards cette année et ses dépenses de prospection de 1,3 milliard à 1,5 milliard de dollars.

Le bénéfice d’exploitation ajusté du quatrième trimestre a augmenté à 3,96 milliards de dollars, plus du double du solde du trimestre comparable un an auparavant.

Voir Aussi