InitiativesPologne: plus de 450 millions d’euros pour le soutien de projets de gestion des services d’eau et…

Initiatives

assanissement-eau-copier-1
24 Nov

Pologne: plus de 450 millions d’euros pour le soutien de projets de gestion des services d’eau et d’assainissement

Varsovie – Le Fonds national pour la protection de l’environnement et la gestion de l’eau en Pologne a alloué 1,8 milliard Zlotys (plus de 450 millions d’euros) pour le soutien de projets de gestion des services d’eau et d’assainissement dans 31 villes polonaises.

Selon un communiqué du Fonds publié jeudi, ces 31 villes recevront un total de 3,6 milliards Zlotys (plus de 900 millions d’euros), dont 1,8 milliard Zlotys financé par l’Union européenne, l’objectif étant de développer des projets d’investissement dans le domaine du traitement des eaux usées et la gestion de l’eau potable.

Parmi les villes qui vont bénéficier de ce programme figurent Varsovie, Poznan, Radom, Lublin et Wroclaw.

Douze accords ont déjà été signés cette semaine pour la mise en œuvre de ce projet tandis que 19 autres accords seront signés avec les autres villes concernées avant la fin de l’année.

Le plus grand projet en matière d’assainissement sera réalisé à Varsovie, avec un coût total de plus de 1,2 milliard Zlotys (plus de 300 millions d’euros), dont 637 millions Zlotys (plus de 159,25 millions d’euros) financés avec l’appui de l’Union européenne.

 

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Europe Orientale pour la journée du vendredi 24 novembre 2017:

Russie :

Les habitants de la localité d’Oymyakon en République russe de Yakutia souffrent, ces derniers jours, d’une température très basse qui a atteint moins 50 degrés Celsius.

Oymyakon, située sur la rive gauche de la rivière Indigirka, est l’une des zones à la plus basse température sur la terre et la vallée, qui porte le nom de la localité, est l’endroit le plus froid et le plus rude. Mais les habitants vivent à proximité de manière permanente.

La région est également en proie à de fortes tempêtes de neige, accompagnées de vents à grande vitesse, ce qui a poussé les autorités à annuler les classes jusqu’à l’amélioration des conditions météorologiques.

Autriche :

Un collectif de 242 grandes entreprises autrichiennes a lancé, jeudi, un appel à la future coalition gouvernementale en Autriche en faveur d’une politique énergétique et climatique tournée vers l’avenir, soulignant que la protection du climat devrait devenir une priorité centrale pour le prochain gouvernement qui serait probablement formé d’une coalition de conservateurs du parti populaire (ÖVP) et du parti de la liberté (FPÖ-extrême droite).

L’appel adressé au président de l’ÖVP, Sebastian Kurz, et au leader du FPÖ, Heinz-Christian Strache, a été signé notamment par les entreprises Voestalpine, Rosenbauer, Wienerberger, Palfinger, le Groupe Umdasch, Spar, Rewe, Erste Group, T-Mobile ou encore Ikea. Des entreprises dont le chiffre d’affaires s’élève à plusieurs milliards d’euros et qui emploient 235.000 personnes.

Pour éviter des investissements coûteux et inconséquents, les signataires de l’appel plaident pour l’adoption d’une stratégie globale contraignante pour le secteur de l’énergie et du climat. L’objectif étant l’élimination complète des combustibles fossiles d’ici 2050.

En outre, la production d’électricité propre et durable doit être assurée à 100 pc d’ici à 2030, selon les promoteurs de cet appel qui se disent aussi en faveur d’un plan d’action pour la mobilité propre des personnes et des biens grâce notamment aux véhicules électriques tout en insistant sur la nécessité d’un programme d’efficacité énergétique et d’économie d’énergie.

Les 242 entreprises appellent aussi le prochain gouvernement à une réforme fiscale de manière à réviser en hausse les impôts pour les entreprises qui recourent aux énergies fossiles tout en veillant à accorder des incitations fiscales pour les opérateurs respectueux des objectifs de la transition énergétique.

Voir Aussi