InitiativesPortugal : 33 plages classées zéro pollution par une association environnementale

Initiatives

02 Juin

Portugal : 33 plages classées zéro pollution par une association environnementale

Bruxelles – L’association environnementale Zero a identifié 33 plages avec zéro pollution au Portugal, ce qui signifie qu’aucune contamination n’a été détectée dans les analyses effectuées au cours des trois dernières saisons balnéaires.

Cela représente 5 pc du total des 601 sites de baignade en 2017. Cette analyse sans précédent de l’association a pris en compte les paramètres de la législation en vigueur et a conclu qu’il y a 31 zones de baignade côtières et deux intérieurs avec zéro pollution. Les municipalités avec le plus grand nombre de plages à zéro pollution sont Aljezur et Vila do Bispo (quatre plages), Grândola, Sines, Tavira et Vila Nova de Gaia (trois plages).

Cependant, en 2017, le nombre de plages à zéro pollution a reculé par rapport aux 38 plages recensées l’an dernier, lorsque ce classement a été établi pour la première fois, ce qui représente une baisse énorme et inquiétante, révèle l’association.

*-*-*-*-*-*.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Europe occidentale pour la journée du vendredi:.

.- Le ministre de l’Environnement a annoncé que le gouvernement va débourser bientôt sa contribution d’un million et demi d’euros pour soutenir les municipalités et les communes dans l’acquisition de 130 véhicules électriques.

João Matos Fernandes s’exprimait lors de la présentation du plan d’efficacité et de production d’énergie (PEPE) du groupe Águas de Portugal (AdP), qui, entre autres objectifs, s’est engagé à introduire 100 véhicules électrique dans sa flotte, pour une première étape.

*-*-*-*-*-*.

.- Paris- La Ville de Paris va appliquer à partir du 1-er juillet prochain son programme restrictif concernant les véhicules polluants, pour devenir la première ZCR de France (zone à circulation restreinte).

Dès le 1-er juillet 2017, la circulation des véhicules Crit’Air 5 sera restreinte. Les véhicules légers, poids lourds et véhicules utilitaires légers portant la vignette Crit’Air 5 ne pourront plus circuler à Paris de 8h à 20h, du lundi au vendredi, ont indiqué les autorités de la ville.

Le certificat qualité de l’air, ou ‘’Crit’Air’’ est devenu obligatoire pour circuler dans les zones à circulation restreinte instaurées par certaines collectivités françaises ou pour circuler lors de l’instauration de la circulation différenciée durant certains épisodes de pollution.

*-*-*-*-*-*.

.- Le sénat français a adopté récemment une proposition de résolution européenne visant à interdire les usages non agricoles des pesticides chimiques, à l’instar de la France. Selon les médias spécialisés, la proposition française sera soumise au prochain Conseil des ministres européens de l’Environnement.

Plusieurs pays européens, dont la France, la Belgique, le Danemark, le Luxembourg et les Pays-Bas ont déjà mis en place des démarches de réduction des produits phytos. A travers ce texte non contraignant, les sénateurs français souhaitent la mobilisation d’une dizaine de pays pour obliger la Commission à se positionner sur ce sujet.

Avec plusieurs mesures règlementaires, la France tente de lutter contre la vente des substances phytosanitaires chimiques. Selon le recensement mené par Agir pour l’environnement, Générations futures et Bio Consom’Acteurs, 1.188 communes sont aujourd’hui passées au ‘’zéro pesticide’’ sur 36.000 communes en France.
.- Londres – ‘’Les fonds de pensions et les assureurs qui ignorent le changement climatique jouent avec les économies et la sécurité financière de centaines de millions de personnes dans le monde’’, affirme l’ONG Asset Owners Disclosure Project (AODP).

Cette ONG passe au crible chaque année l’engagement environnemental des 500 plus gros investisseurs mondiaux (fonds de pension, assureurs, fonds souverains, etc.).

246 d’entre eux (représentant 14.300 milliards de dollars de fonds) ignorent complètement le risque climatique, déplore l’AODP, tandis que 97, représentant 9.400 milliards de dollars de fonds, prennent des actions effectives pour réduire le risque du changement climatique, souligne un rapport de l’Asset Owners Disclosure Project.

Et d’ajouter que 10 pc des investisseurs mesurent l’impact carbone de leur portefeuille, alors que seuls 2 pc affichent des objectifs de réduction des émissions de CO2 issues des activités des entreprises.

Le rôle du secteur de la finance est jugé essentiel pour inciter les entreprises à participer à la transition énergétique et à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. C’est la condition pour contenir le réchauffement climatique en dessous de 2 degrés par rapport à l’ère pré-industrielle.

*-*-*-*-*-*.

.- La société britannique Earth-i devra lancer prochainement un nouveau prototype de satellites qui fournira des services inédits à destination des entreprises et du grand public: des images et vidéos en couleurs de la Terre avec une résolution d’un mètre.

Il a aussi la capacité de filmer des cibles mobiles (des avions ou des véhicules). Ce premier satellite, construit par Surrey Satellite Technology qui fait partie du groupe Airbus Defense and Space, sera testé pendant quinze mois et si tout se passe comme prévu c’est une constellation de satellites du même acabit qui sera déployée au début de 2019.

Dans un premier temps l’entreprise souhaite vendre ses services aux compagnies d’assurance afin qu’elles puissent suivre en direct le trafic des bateaux et des avions.

Sont aussi visés les grands constructeurs qui pourront surveiller ou planifier leurs ouvrages ainsi que les organismes de secours pour qu’ils puissent disposer en cas de catastrophes naturelles d’images de la zone touchée régulièrement renouvelées.

*-*-*-*-*-*.

.- Madrid – La pollution est responsable de 21.000 décès chaque année en Espagne, dont 15.000 sont dus à la pollution atmosphérique, selon une étude réalisée en collaboration avec l’Institut de santé globale de Barcelone (ISGlobal). Le chercheur d’ISGlobal, David Rojas, qui a participé à l’étude, a qualifié la situation d’ »inacceptable », notant que cette étude traite seulement des facteurs à risque connus et prouvés, ce qui signifie que les chiffres réels pourrait être beaucoup plus importants.

‘’Le plus grave c’est qu’on parle de décès qui normalement n’auraient pas dû se produire, car nous en connaissons les causes et nous savons comment les éviter à travers des mesures contre la pollution’’, a-t-il souligné.
.- Le directeur général de l’environnement à la Commission européenne, Daniel Calleja, a affirmé, jeudi à Madrid, que les emplois européens du futur seront ‘’liés à la technologie de pointe et à l’économie circulaire’’.

Intervenant lors d’une conférence sur l’économie circulaire, M. Calleja a fait savoir qu’une réforme européenne du secteur de gestion des déchets aura lieu avant la fin de cette année.

Il a également relevé que les entreprises européennes peuvent économiser jusqu’à 600 milliards d’euros annuellement, soit 8 pc de leur facturation, simplement en introduisant certains concepts basics de l’économie circulaire dans leurs activités.

*-*-*-*-*-*.

.- Rome – Trois Italiens sur 4, soit 74 pc des personnes interviewées, ont déclaré qu’investir dans l’économie ‘’verte’’ représente une réelle opportunité pour stimuler la croissance économique du pays, outre l’impact positif que cela peut avoir sur l’environnement, souligne une étude réalisée par Waste Watcher, l’observatoire italien du gaspillage alimentaire, qui sera présentée samedi lors d’un festival sur l’alimentation à Parme (nord)

L’étude a révélé que 81 pc des italiens se disent disposés à adhérer personnellement à toute initiative écologique, affirmant que ‘’la modification des habitudes des individus est de nature à contribuer à une réduction significative de la pollution et à la sauvegarde de l’environnement’’.

Selon 66 pc des personnes interviewées, l’alimentation, de la phase de la production à celle de la consommation, doit être intégrée dans un processus productif durable, alors que 75 pc se déclarent ‘’préoccupés’’ par la question du gaspillage alimentaire, qui coûte annuellement au pays quelque 16 milliards d’euros.

D’après l’étude, 76pc des Italiens reprochent aux réseaux de production et de distribution alimentaire ainsi qu’aux services de restauration, d’être les plus gros gaspilleurs. Pourtant, relève l’étude, c’est le gaspillage alimentaire domestique qui détient la part du lion avec 60 à 70pc du gaspillage alimentaire annuel, enregistré en Italie, mais également en Europe et dans le monde.

Voir Aussi