InitiativesQatar: Organisation d’une session de formation portant sur les mesures d’évaluation de l’impact…

Initiatives

25 Août

Qatar: Organisation d’une session de formation portant sur les mesures d’évaluation de l’impact écologique

Qatar — Le ministère qatari de la Municipalité et de l’Environnement a organisé, récemment, en coopération avec le Centre des études environnementales et municipales, une session de formation portant sur les mesures d’évaluation de l’impact écologique.

Cette session de formation destinée au personnel du département de l’évaluation de l’impact écologique, qui regroupe des chercheurs environnementaux, des spécialistes et inspecteurs, envisageait de renforcer les connaissances des bénéficiaires concernant les mesures d’évaluation de l’impact écologique des différents projets de développement afin d’appréhender s’ils sont en mesure de remplir les conditions de durabilité, à la lumière de la réglementation relative à la protection de l’environnement.

Voici le bulletin de l’écologie du monde arabe pour la journée du vendredi 25 août:

Égypte:

— Le ministre égyptien de l’Environnement, Khalid Fahmy, a indiqué que son pays a pu se débarrasser de 241 tonnes de déchets très dangereux en les acheminant vers la France, après avoir passé près de 20 ans au port d’Al Adabia de Suez.

Lors d’une conférence de presse jeudi, le ministre s’est félicité de la réussite de cette opération, qui a permis à l’Égypte de se débarrasser du dangereux pesticide du « lindane », relevant que la cargaison a traversé le port d’Al Adabia à destination de celui d’Alexandrie, après son emballage et conditionnement dans des containers et ce, dans le respect des standards internationaux en la matière.
Arabie Saoudite:

— L’Arabie Saoudite souhaite dépasser les prévisions en terme d’alimentation en électricité, qui est de l’ordre de 9.5 gégawatts (GW) par an, à travers l’utilisation des sources d’énergie renouvelable, dans le cadre de sa politique visant l’adoption de l’énergie propre à long-terme.

Le président du bureau de développement des projets d’énergie renouvelable au sein du ministère saoudien de l’Energie, Torki Chahri, a relevé que son département compte produire plus de 9.5 GW, assurant que l’objectif de cette opération est d’assurer les investisseurs quant à la vision du Royaume en matière d’énergie renouvelable.

Voir Aussi