InitiativesLe Sénégal lance un plan d’action pour la protection de la biodiversité

Initiatives

Forêt- ecology
13 Avr

Le Sénégal lance un plan d’action pour la protection de la biodiversité

Dakar – Le partenariat régional pour la conservation côtière et marine (PRCM) a lancé un plan d’action pour la protection de la biodiversité et des écosystèmes essentiels pour la productivité marine a indiqué, jeudi à Dakar, son directeur exécutif, Mohamed Senhoury.

Ce plan d’action est d’autant important que « les défis de conservation des ressources biologiques notamment les populations d’oiseaux côtiers, et de gestion des ressources halieutiques restent importantes » a fait observer Mohamed Senhoury.

Le directeur exécutif du PRCM co-animait un point de presse sanctionnant les travaux d’un atelier (10 au 12 avril) de lancement de ce projet qui regroupe la Mauritanie, le Sénégal et la Guinée-Bissau.

« Nous sommes déterminés à mettre à la disposition de tous les acteurs et décideurs qui le souhaitent suffisamment de connaissances et d’outils pour arrêter les impacts négatifs qui pèsent actuellement sur les zones de reproduction et d’hivernage des oiseaux d’eau sur le Banc d’Arguin, le bas delta du fleuve Sénégal, le Saloum et l’archipel des Bijagós », a-t-il dit.

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du vendredi 13 avril :.

Côte d’Ivoire :

–Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi, au terme de la réunion du Conseil des ministres tenu à Yamoussoukro, que les 21 sites affectés par le déversement des déchets toxiques issus du navire Probo Koala, sont définitivement dépollués.

Selon son porte-parole, Bruno Koné, les résultats d’un audit scientifique indépendant sur la situation environnementale des zones impactées par le déversement de ces déchets font ressortir que les sites dépollués ne posent plus de risques tant pour la santé humaine que pour l’environnement.Ceci étant, aucune dépollution complémentaire n’est nécessaire, rassure le gouvernement.

Août 2006, un navire pétrolier immatriculé au Panama a déversé des déchets hautement toxiques sur plusieurs sites dans le district d’Abidjan et ses environs, faisant de nombreuses victimes dont plusieurs morts, rappelle-t-on.

L’étude, menée par l’ONU Environnement sur la période allant de mai 2017 à janvier 2018, a utilisé des méthodes relativement aux seuils de dépollution au plan national et au plan international, a fait savoir le ministre Koné.

Gabon :

–Le processus d’inscription du site du Bas-Ogooué (ouest) au réseau mondial des réserves biosphères de l’Unesco, a été lancé jeudi à Libreville.

A cet effet, le comité de pilotage du Projet d’appui à la gestion durable des zones humides (Pazh) a organisé un atelier pour le lancement du processus. Cette initiative vise la préservation du riche patrimoine écologique de cette partie du pays.

Kenya :

Le Kenya et d’autres grands pays producteurs de maïs en Afrique pourraient enregistrer des pertes alarmantes en raison de l’invasion des chenilles légionnaires d’automne, a averti la coordinatrice d’un groupe de travail de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Regina Eddy, citée par des médias locaux.

Environ 50% des récoltes annuelles de maïs pourraient être détruites par ce ravageur, a déclaré Mme Eddy, notant que ces chenilles légionnaires s’attaquent également au mil, au sorgho, au coton et à d’autres cultures.

D’après les chiffres des autorités, les chenilles légionnaires d’automne ont endommagé plus de 800.000 hectares dans 25 comtés du Kenya l’année écoulée.

Voir Aussi